EHPAD : établissement pour personnes âgées dépendantes

Les EHPAD sont des structures médicalisées capables d'accueillir un public de personnes âgées dépendantes.

Définition

Les Ehpad, pour établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes, s'adressent comme leur nom l'indique, aux personnes âgées se trouvant dans un état de dépendance durable générant des incapacités et nécessitant des aides pour accomplir certains actes de la vie quotidienne. Les Ehpad sont des structures devant fournir au minimum les prestations suivantes :1. Un hébergement (en chambre individuelle ou non) avec accès à une salle de bain équipée au minimum d'un lavabo, d'une douche et de toilettes. Doivent également être fournis l'éclairage, le chauffage, l'entretien et le nettoyage, l'accès à la télévision, à la téléphonie et à Internet, entre autres.2. Un service de restauration assurant la fourniture de trois repas quotidiens, d'un goûter et d'une collation nocturne3. De l'animation et vie sociale (à l'intérieur comme à l'extérieur de l'établissement)4. Une administration générale dédiée, chargée entre autres de l'état des lieux de la chambre, de la rédaction du contrat de séjour...Les Ehpad sont des structures médicalisées disposant d'une équipe médicale pluridisciplinaire composée d'au moins un médecin coordonnateur, un infirmier, des aides-soignants, des aides médico-psychologiques, des accompagnants éducatifs et sociaux ainsi que des professionnels psycho-éducatifs. A noter que certains Ehpad sont spécialisés dans l'accueil de personnes âgées souffrant de la maladie d'Alzheimer.

Personnes concernéesPeuvent intégrer un Ehpad les personnes âgées de plus de 60 ans et dépendantes (qui ne sont plus autonomes). En dessous de 60 ans, l'obtention d'une dérogation délivrée par le département est nécessaire.

DémarchesL'admission d'une personne dépendante en Ehpad passe par le remplissage d'un formulaire, disponible sur le site Internet de l'administration française. Ledit formulaire doit ensuite être envoyé à l'établissement choisi par courrier recommandé avec accusé de réception. A noter que certains établissements n'accueillent pas les bénéficiaires d'aides sociales. Mieux vaut donc de se renseigner auprès de l'Ehpad choisi avant de formuler une demande d'admission.

AdmissionL'admission en Ehpad est formalisée par un contrat de séjour propre à chaque résident. Ce document équivaut à un bail d'habitation pour un locataire entrant dans un nouveau logement, c'est-à-dire qu'il donne le détail des prestations proposées et des coûts associés.En sus, l'Ehpad doit fournir au résident ainsi qu'à la famille des renseignements précis quant au fonctionnement des lieux, aux conditions de prise en charge et au règlement intérieur (droits et obligations des résidents).

TarifsLes tarifs d'un Ehpad couvrent trois grands types de frais :1. Ceux liés à l'hébergement du résident. Ils comprennent toutes les prestations de type hôtellerie, restauration... et témoigne du niveau de confort de l'établissement. Pour permettre aux familles de se décider pour un établissement plutôt que pour un autre, le portail national d'information pour l'autonomie des personnes âgées et l'accompagnement de leurs proches, édité par le gouvernement, comportera prochainement les prix des hébergements dans chaque établissement.2. Ceux liés à la dépendance du résident. Ils couvrent l'ensemble prestations d'aide et de surveillance pour la réalisation des actes de la vie courante. Ce tarif est évalué par un médecin. Plus la personne âgée est dépendante, plus c'est cher.3. Ceux liés aux soins pratiqués sur le résident. Ils servent à financer la totalité des charges de fonctionnement relatives à la rémunération du personnel. Ils sont pris en charge par la Sécurité sociale (sauf consultations de généralistes ou spécialistes de ville).

Aides financièresTrois aides financières versées par l'Etat permettent de compenser le manque de ressources d'un résident ou de sa famille : l'aide sociale à l'hébergement (ASH), qui n'est pas acceptée par tous les Ehpad, l'aide personnalisée d'autonomie (APA), qui prend en charge une partie du tarif dépendance, et enfin, les allocations logement, à savoir l'aide personnalisée au logement (APL) ou l'allocation de logement sociale (ALS), qui permettent de diminuer le coût relatif à l'hébergement.

Divers

Annonces Google