Pension alimentaire et impôt en 2017

Les parents peuvent déduire les pensions alimentaires qu'ils versent à leurs enfants majeurs. Ces derniers devront, en contrepartie, déclarer la somme perçue.

Définition pension alimentaire

La pension alimentaire peut prendre la forme d'un versement d'une somme d'argent d'un membre d'une famille à un autre, en général les enfants, pour subvenir à leurs besoins. Cette aide est à différencier de la prestation compensatoire, versée d'un parent à un autre en cas de divorce. Elle est destinée à couvrir les frais engendrés par l'entretien et l'éducation de l'enfant.
L'obligation de pourvoir à l'entretien et à l'éducation des enfants ne cesse pas automatiquement une fois ceux-ci devenus majeurs. Elle peut se poursuivre jusqu'à ce que qu'ils acquièrent une certaine autonomie financière.
Entraînée par un lien de filiation, toute personne d'une même famille dont les revenus sont insuffisants pour subsister seule peut demander le versement d'une pension alimentaire à un proche. Il peut s'agir d'un conjoint, de parents ou de beaux-parents, de grands parents mais aussi d'enfants, de gendres et de belles-filles.

Pension alimentaire et impôt : quelle case remplir ?

Toute personne versant une pension alimentaire à un membre de sa famille peut déduire cette somme de sa déclaration d'impôts.Vous ne pouvez pas déduire de votre revenu global, qui sert au calcul de votre impôt sur le revenu, une pension alimentaire au profit d'enfants mineurs si vous en avez la garde. Des parents mariés ou liés par le Pacs ne peuvent donc pas déduire de pension alimentaire.Lorsque les parents sont imposés séparément, en revanche, celui des deux qui ne bénéficie pas d'une majoration du nombre de parts de quotient familial au titre du rattachement de ou des enfants à sa déclaration de revenus peut déduire une pension alimentaire. Mais celle-ci sera imposable au nom du parent qui la perçoit. Il faudra alors remplir la case 6GU de la déclaration de revenus.
En cas de garde alternée, aucun des deux parents ne peut déduire de pension alimentaire. En échange, celui des deux qui la reçoit n'aura pas à la déclarer.
Le montant de la pension versée à un enfant majeur est déductible si celui-ci n'est plus rattaché au foyer fiscal de ses parents. Ces derniers peuvent déduire une somme forfaitaire si l'enfant ne vit plus sous leur toit. Elle était de de 5 738 euros en 2017. S'il vit encore chez ses parents, ces derniers pouvaient aussi déduire jusqu'à 5 738 euros de leurs revenus, dont 3 410 euros sans avoir à fournir de justificatif. Le montant doit être indiqué dans les cases 6EL et 6EM de la feuille d'impôts.

Pension alimentaire et impôt de l'étudiant

Dès lors qu'une personne est majeure, celle-ci doit remplir une déclaration d'impôt, même si elle n'a touché aucun revenu sur l'année. A moins d'être rattachée au foyer fiscal de ses parents.
L'étudiant doit faire figurer, sur sa déclaration, le montant de la pension alimentaire reçue l'année précédente si ses parents déclarent qu'ils lui en versent une, en plus d'un éventuel salaire. Les étudiants âgés de moins de 26 ans au 1er janvier 2016 ne sont pas tenus de déclarer l'intégralité de leurs salaires. Ils peuvent le faire dans le but de ne pas perdre leur droit à la prime d'activité mais il peuvent aussi choisir de ne déclarer que la partie de leurs salaires qui dépasse trois fois le SMIC, soit 4 400 euros en 2017. Les étudiants plus âgés doivent, eux, déclarer toutes les sommes qui leur sont versées dans le cadre d'une activité salariée, qu'ils exercent celle-ci de manière occasionnelle ou non.

Impôt sur le revenu