Sophie Daviaud (Big Data Paris 2014) "Big Data Paris 2014 va intéresser tous les secteurs d'activité"

La 3e édition du salon se tiendra les 1er et 2 avril prochains au CNIT de Paris - La Défense. Le point sur le programme de cet événement incontournable dans le Big Data.

sophie daviaud
Sophie Daviaud est responsable d'événements chez Corp Events, l'organisateur de Big Data Paris. © Corp Events

Le salon Big Data Paris 2014 se tiendra les 1er et 2 avril 2014 au CNIT de Paris - La Défense. Sophie Daviaud, commissaire de l'événement, analyse en exclusivité pour le JDN les principales tendances du Big Data cette année, et décrypte les rendez-vous incontournables de cette 3e édition.

Pour l'occasion se tiendra également la 2e édition du Trophée de l'innovation Big Data, dont le JDN est partenaire. La clôture de l'appel à candidatures a été fixée au 7 mars.

  Informations et inscription sur le site de Big Data Paris 2014


JDN. Les années 2012 et 2013 avaient été celles des premiers grands projets dans le domaine du Big Data. Qu'en est-il pour 2014 ?

Sophie Daviaud. Nous assistons à une démocratisation des projets de Big Data. Le phénomène touche désormais un grand nombre de secteurs d'activité au cœur de la transformation numérique : la santé, l'emploi, les transports, l'énergie, la finance, les industries de pointe...

Les champs d'application du Big Data ne concernent plus seulement le marketing et la relation client. Ils recouvrent d'autres fonctions de l'entreprise. C'est le cas par exemple de la fonction Support. Le retour d'expérience d'Airbus qui sera dévoilé en exclusivité sur Big Data Paris illustrera cet aspect. Le groupe a mis en place un système d'analyse des données de ses vols de test en vue d'améliorer la performance de ses avions. De même, General Electric présentera un projet mené chez Total visant à améliorer la maintenance des plateformes de forage. Il consiste à analyser des données en provenance de capteurs placés sur les installations.

Au-delà des retours d'expérience révélés sur le salon, vous avez également décidé d'axer le programme sur la filière du Big Data en France. Quels sont les principaux atouts de notre pays dans ce domaine ?

Nous avons de bonnes compétences en statistiques et en mathématiques. C'est un vrai levier pour les start-up françaises qui se positionnent dans le Big Data. La volonté politique de l'Etat est là également. On le voit à travers le rapport d'Anne Lauvergeon. Mais aussi les engagements d'Arnaud Montebourg et ses 34 priorités de la "nouvelle France industrielle", dont l'une est centrée sur le Big Data. Pour notre conférence inaugurale, nous avons d'ailleurs choisi d'inviter François Bourdoncle, fondateur et directeur technique d'Exalead, et Paul Hermelin, PDG de Capgemini, tous deux co-pilotes de ce plan Big Data. Ils présenteront le plan, ses objectifs, et sa mise en œuvre.

"Les plus grands spécialistes mondiaux du Big Data seront présents"

Pour que la France réussisse à émerger au plan international, une piste pourrait être de se spécialiser en partant de nos compétences, tout en analysant finement les opportunités de positionnement sur le marché mondial.

Se pose aussi la question des formations que nous pouvons proposer, et plus largement de quelles compétences et expériences doit faire preuve un data scientist. Des filières commencent à se mettre en place sur le créneau du Big Data. Le 2 avril, le deuxième jour de l'événement, interviendra notamment sur cette question Stephan Clemençon, directeur du master Big Data de Telecom ParisTech.

Quel pourrait être le profil idéal du data scientist ?

Deux pistes se dégagent. Certains souhaitent que le data scientist ait un profil multi-compétences, avec des capacités en mathématiques, statistiques, mais aussi marketing et métier. Mais de plus en plus, l'idée d'un travail en équipe misant sur la complémentarité entre les profils de l'entreprise émerge. Dans cette seconde configuration, le data scientist devrait être capable de discuter avec les métiers, comprendre les besoins, et avoir une bonne connaissance des outils, sans pour autant cumuler toutes les compétences des intervenants. C'est la vision que viendra partager, également le deuxième jour, Laurence Fievet, responsable CRM au sein de la direction Marketing de la banque Accord.

Quels seront les autres grands rendez-vous incontournables de Big Data Paris 2014 ?

Les plus grands spécialistes mondiaux des technologies Big Data seront présents, notamment Doug Cutting, chief software architect de Cloudera, et Ted Dunning, chief application architect de MapR, entre autres.

A l'occasion de ce Big Data Paris 2014 se tiendra également la deuxième édition du trophée de l'Innovation Big Data. La clôture de l'appel à candidatures est le 7 mars...

Les dossiers de candidature que nous avons reçus traduisent bien les tendances que nous observons. Je tiens à préciser que le trophée est organisé en partenariat avec CGI. Nous avons souhaité que le jury soit composé de personnalités aux profils différents, issues aussi bien des domaines du marketing que de la R&D et la DSI. Les projets retenus ne seront en effet pas seulement récompensés pour leur exemplarité technique, mais aussi et surtout pour leur caractère innovant d'un point de vue métier.

  Information et inscription à l'événement sur le site de Big Data Paris 2014

 A lire aussi :

Big Data / Décisionnel