Cloud open source : Commerce Guys lève 5,3 millions d'euros

Quelques jours après le lancement de son cloud, le spécialiste français de Drupal annonce sa troisième levée de fonds. Objectif : lancer son PaaS à l'international.

Editeur de Drupal Commerce, Commerce Guys conclut une nouvelle levée de fonds. Elle s'élève à 5,3 millions d'euros. Le leader du tour de table est un nouvel entrant : Hi Inov (du groupe Dentressangle Initiatives). Mais les investisseurs historiques de Commerce Guys ont également répondu présent : ISAI, Alven Capital, mais aussi Open Ocean Capital - dont les fondateurs sont aussi ceux de MySQL AB. C'est la troisième levée de fonds de la société. Suite à une première levée de 800 000 euros auprès d'ISAI, Commerce Guys avait réalisé un tour de table de 3,2 millions d'euros en 2010.

Depuis lors, le Français a acquis ses lettres de noblesse avec sa distribution du CMS Drupal centrée sur l'e-commerce. Collaborant avec Capgemini, Smile ou Publicis, il s'est imposé dans ce domaine comme un acteur incontournable en France et en Europe. Il revendique 36 000 références, avec à la clé des marques telles que Royal Mail, Cartier.com, Eurostar ou Guerlain - et des sites qui, pour certains, enregistrent plusieurs centaines de milliers de connexions par jour.

Objectif : commercialiser sa "Platform" à l'international

Le 12 mai dernier, la PME a créé la surprise en dévoilant un cloud d'un nouveau genre : un PaaS (pour Platform as a Service) orienté méthode agile. Embarquant une logique d'intégration continue, il s'adosse à une infrastructure en container inspirée de Docker. "Notre offre Platform incarne la deuxième génération du cloud", nous expliquait alors Frédéric Plais, PDG de Commerce Guys. "Elle permet une architecture plus granulaire, plus adaptative, et une orchestration de la charge service par service."

Pour l'heure limitée à Drupal, Drupal Commerce et l'infrastructure PHP Symfony (sur laquelle Drupal va s'adosser d'ailleurs dans sa version 8), c'est bien désormais sur cette offre que Commerce Guys entend miser. "La vocation de ce nouveau financement est d'accélérer le lancement mondial de Platform, en France, en Angleterre, en Allemagne, et dans les pays scandinaves. Nous recrutons des équipes de vente pour toutes ces zones", nous confie Frédéric Plais. Même si Drupal Commerce restera sa marque de fabrique, Commerce Guys entend enrichir son PaaS, et l'étendre bien au-delà de l'écosystème Drupal et Symfony - en intégrant peut-être d'autres CMS open source reposant sur l'infrastructure PHP. 

La promesse de Commerce Guys avec Platform ? Du DevOps, "nous voulons promouvoir le NoOps, c'est-à-dire un environnement sur lequel le développeur a le minimum d'opérations informatiques à effectuer", martèle Frédéric Plais pour qui, soit dit en passant, la récente levée de fonds de 50 millions de dollars d'Acquia, société fondée par le créateur de Drupal Dries Buytaert, est plutôt une bonne nouvelle. "Elle permettra de faire grandir le marché autour de Drupal, ce qui est bon pour nous aussi", conclut-il.

 A lire aussi :

Levée de fonds / Drupal