Comparatif des offres de messagerie d’entreprise Zimbra, les atouts de l’open source

Le passé de Zimbra est plutôt compliqué. La solution de messagerie apparait sur le marché en 2005. Elle est achetée en 2007 par Yahoo! qui finit par la revendre à VMware en 2010. L’éditeur finit par la céder à Telligent en 2013, un éditeur spécialisé dans les plateformes sociales qui adopte Zimbra comme nom de société dans la foulée.

Zimbra 8.0 a été lancé en 2012 mais a beaucoup évolué depuis cette date. La solution compte 280 000 entreprises clientes pour 100 millions d’utilisateurs payants. La version open source a été téléchargée à 500 millions de reprises.

Une interface HTML5 en responsive design

L'interface de Zimbra est responsive design © Capture / JDN

L’interface utilisateur est développée en HTML5 selon les concepts du responsive design. La consultation sur mobile est donc native. Néanmoins, l’éditeur propose une application de collaboration native, de même qu’un kit de développement d’application mobile. Chacun peut ainsi créer une app aux couleurs de son entreprise et notamment exploiter le système de notification mobile.

A la différence des solutions Microsoft, Google, Amazon, celle de Zimbra n’offre pas de service cloud. Il faut soit gérer soi-même l’installation et l’administration de sa plateforme en interne ou sur des instances cloud, soit chercher un hébergeur spécialisé. Quelques acteurs tels que Calyce, Nexto, Oxyd ou Systonic proposent un hébergement managé de la plateforme Zimbra.

Zimbra en bref
Atouts Inconvénients
Open source, Déploiement on-premise possible, Fonctions de recherche/filtrage, Interface utilisateur " Responsive design ", Customisation possible des interfaces, SDK mobile Pas de service cloud managé par l’éditeur

Microsoft / IBM