Qualcomm va licencier 15% de son effectif mondial

L’entreprise américaine va entamer une restructuration, qui passe par de nombreux licenciements, un plan de réduction des dépenses, de nouveaux membres au conseil administration, et peut-être même une scission.

C'était attendu, mais c'est plus sévère que prévu : Qualcomm a bien confirmé être sur le point de licencier 15% de son effectif mondial. Cela représente entre 4500 et 5000 salariés. Il y a deux jours, des sources fiables annonçaient une coupe dans les effectifs à hauteur de 10% de l'effectif mondial.

Cette annonce a été faite en même temps que celle des résultats trimestriels, qui ne sont évidemment pas bons. Le chiffre d'affaires a fondu de 14%, et le résultat net s'écroule de 47%. C'est en parti dû aux choix d'Apple et de Samsung, qui représentent à eux deux 50% du marché, de produire leur propres puces. Les licenciements annoncés aujourd'hui, s'inscrivent dans une restructuration qui devra réduire de 1,4 milliard de dollars les dépenses d'ici cinq trimestres. La rémunération de la direction va aussi être revue. Jana, l'actionnaire qui poussait cette restructuration, fait par ailleurs rentrer 3 membres au conseil d'administration. La scission, dont le projet a fuité en début de semaine, va aussi être étudiée, cela a été confirmé : elle séparerait les activités de vente de brevet de celles de la production de puces.

Autour du même sujet