Cloud : Microsoft va lancer deux nouveaux datacenters opérés par Deutsche Telekom en Allemagne

Microsoft proposera l'année prochaine aux utilisateurs de son cloud d'héberger leurs données dans de nouveaux datacenters européens, opérés par un tiers allemand. De quoi compliquer l'accès de la NSA, fait comprendre l'éditeur…

En visite en Europe cette semaine, le CEO de Microsoft Satya Nadella a annoncé le lancement de 2 nouveaux datacenters en Europe. Leur particularité : ils seront opérés par un tiers, T-Systems, filiale de l'allemand Deutsche Telekom. "Microsoft ne pourra pas accéder aux données sans avoir la permission de ses clients ou de ce tiers, et si cette permission venait à être donnée, l'accès serait fait sous la supervision de Deutsche Telekom", souligne bien Microsoft. Le géant veut donc faire comprendre que même la NSA ne devrait pas pouvoir accéder aux données. Il s'agit là bien entendu d'une réponse aux inquiétudes nées suite aux révélations de Snowden. Cette annonce intervient aussi un mois après l'invalidation de Safe Harbor, l'accord concernant le transfert de données entre l'Europe et les Etats-Unis.

Les deux nouveaux datacenters proposeront les services cloud habituels de Microsoft (Office, Dynamics, Azure). Ils seront proposés aux clients européens, à un prix plus élevé. Les centres de données seront plus précisément basées à Frankfort et  à Magdebourg, et devraient être opérationnels fin 2016

Microsoft / Datacenter