Grande offensive de Microsoft dans la sécurité informatique

Par la voix de son PDG, Microsoft dévoile un vaste plan en faveur de la sécurité IT. Pour l'occasion, l'éditeur a annoncé allouer 8% de ses dépenses en R&D à la sécurité IT.

A l'occasion d'un événement client de Microsoft à Washington le 17 novembre, son PDG Satya Nadella a annoncé le déploiement d'un vaste plan de développement en matière de sécurité informatique. Un domaine sur lequel Microsoft alloue 1 milliard de dollars chaque année en matière de R&D, a notamment indiqué le CEO de Microsoft. Cette enveloppe correspond à un peu plus de 8% de la dépense du groupe en recherche et développement.

"A la différence des systèmes informatiques clos du passé, nous vivons maintenant dans un monde IT ouvert, fait de clouds, de terminaux personnels utilisés pour travailler ou encore d'objets connectés. La menace et les vecteurs d'attaque peuvent provenir de n'importe où. Il est par conséquent nécessaire de mettre en place de nouveaux moyens d'action", a notamment indiqué Satya Nadella.

La création d'un centre de cyber défense

L'une des premières initiatives concrètes du plan annoncé par le CEO de Microsoft : la création d'un Centre de cyber défense (baptisé Cyber Defense Operations Center). Il s'adossera à une plateforme conçue pour détecter les attaques informatiques ciblant les produits du groupe américain, et y répondre rapidement. Le tout de manière coordonnée avec les équipes produits de l'éditeur ainsi que d'autres acteurs de la sécurité.

Une nouvelle entité pour accompagner les entreprises sur la protection des données

Toujours dans le cadre de cette stratégie, Satya Nadella a également annoncé la création d'une nouvelle entité, baptisée Enterprise Cybersecurity Group, qui aura pour vocation de fournir un service de support aux entreprises clientes de Microsoft sur le front de la protection des données.

La sécurité intégrée au cœur des produits

Pour compléter l'édifice, le CEO entend, aussi, initier une politique de R&D coordonnée sur le front de la sécurité. "L'idée est de déployer des fonctions de sécurité cloud, mobile et on-premise à travers Windows 10, Azure et Office 365. Interopérables entre elles, ces fonctionnalités devront pouvoir l'être tout autant avec des outils de sécurité tiers, comme ceux de Barracuda Networks ou Symantec", a notamment pu expliquer Satya Nadella.

Via l'ensemble de ces initiatives, le groupe entend, au final, se donner les moyens de protéger l'information, de façon coordonnée et intégrée, quel que soit le terminal (PC, tablette, smartphone, objet connecté...). Un défi, qui selon Satya Nadella, passe par une couche de sécurité qui "ne peut plus être isolée" mais placer "au cœur des systèmes opérationnels", là où se trouvent les contenus et les applications critiques.

Microsoft / Satya Nadella