Techno de streaming vidéo : Streamroot lève 2,5 millions de dollars

La start-up française entend répondre aux limites des serveurs de streaming traditionnels quand il s'agit de servir des vidéos à un nombre massif de visiteurs.

Editeur d'une technologie de diffusion de vidéo en streaming, le Français Streamroot lève 2 ,5 millions de dollars. L'opération est menée par Partech Ventures. Elle implique également Walnut Venture Associates, Cherrystone Angel Group, la BPI et Jean-David Blanc (fondateur d'Allociné). Fondée en 2014 par trois ingénieurs de Centrale Paris, Streamroot compte exploiter cet apport pour renforcer sa présence commerciale à l'international, aussi bien en Europe qu'aux Etats-Unis.

La technologie de Streamroot a pour but de répondre aux limites des serveurs de streaming traditionnels quand il s'agit de servir un très grand nombre de visiteurs. Basée sur la technique du peer-to-peer, "elle permet de streamer un flux vidéo depuis la source qui offrira la vitesse de transmission la plus rapide, que ce soit depuis un autre utilisateur ou un serveur", explique l'éditeur. "Grâce à ce mode de diffusion, les plateformes vidéo peuvent offrir une meilleure qualité de service tout en augmentant la capacité de leurs serveurs à supporter un plus grand nombre de connexions simultanées, le tout sans avoir à investir davantage dans leur infrastructure."

Basée sur le standard WebRTC, la solution de Streamroot ne nécessite l'installation d'aucun plugin sur les navigateurs.  La start-up indique avoir déjà atteint jusqu'à 50 000 lectures simultanées sur une même vidéo. Pour améliorer encore cette expérience utilisateur, Streamroot compte, aussi, exploiter son nouvel apport de financement pour mettre en place une stratégie "multi-devices".

Serveurs / Streaming