Collaboratif : le match Slack vs HipChat Slack, la force d’un écosystème

Chouchou des médias américains et de la Silicon Valley, Slack ne perd pas de temps. Alors que son produit a été officiellement lancé en février 2014, l'éditeur revendique en décembre 2015 deux millions d'utilisateurs quotidiens, le double qu'en juin de la même année. C'est d'ailleurs l'app cloud qui connaît la plus forte croissance en Europe. Reconnu pour sa simplicité d'usage, son service de messagerie instantanée d'entreprise a séduit eBay ou Airbnb. Il compte aussi quelques références en France.

Pour Guillaume Gouraud, expert solutions au sein du cabinet Lecko, Slack est "axé sur le document de travail et les commentaires associés". Il indexe les conversations mais aussi – à la différence d'HipChat – le contenu des fichiers. Ce qui permet de réaliser à partir de cet outil des recherches dans les fichiers PDF et autres documents Word.

Environ 500 applications tierces

L'autre force de Slack, c'est son écosystème. Sur sa place de marché, rebaptisée depuis mi-décembre App Directory Slack, environ 500 applications tierces viennent se greffer à son environnement. Elles sont classées par catégories : le marketing, les ressources humaines, la gestion de projet, le développement logiciel, etc.

Slack entend donner des gages de sérieux aux grandes comptes

On y trouve des apps Twitter, Google Hangouts, GitHub, Trello, New Relic, un lecteur de flux RSS... De quoi faire de Slack l'écran que l'on ne ferme pas de la journée. Pour accompagner ce mouvement, Slack vient de lancer un fonds d'investissement de 80 millions de dollars visant à financer les éditeurs développant pour sa plateforme. Dans la foulée, un framework open source (Botkit) qui facilite la création d'applications a été présenté pour compléter les API déjà proposés sur Slack API.

Une offre Enterprise

Au fil des mois, Slack comble ses lacunes. On lui reprochait notamment de ne pas avoir développé de client Windows, les utilisateurs de PC devant se contenter d'une interface web. Ce désormais chose faite. L'application dédiée fonctionne à partir de Windows 7.

Victime d'une cyberattaque en mars dernier, Slack entend donner des gages aux grandes comptes vers lesquels elle lorgne. C'est le sens de son offre Enterprise qui sera dévoilée en 2016 et dont on connait le tarif – particulièrement élevé s'il se confirme – de 32 dollars par mois et par utilisateur. A ce prix, l'éditeur proposera la gestion des identités, l'accès SSO, un taux de disponibilité de 99,99%, un support 24/7, déjà présents dans l'offre "Plus", mais aussi une politique de sécurité unifiée et une gestion des flux à grande échelle. "C'est facile de gérer 3 ou 4 flux au sein d'une petite équipe mais beaucoup moins d'organiser 1 000 ou 2 000 flux", rappelle Guillaume Gouraud.

Points forts

Points faibles

Slack en bref

- Le nombre d'utilisateurs revendiqué

- Le nombre d'applications tierces sur l'app store

- L'indexation des conversations et documents

- La jeunesse de l'offre

- Une tarification complexe et élevée pour les offres premium

- L'acte de piratage révélé en mars 2015

Collaboratif / Gestion de projet