Google dote son cloud de 12 nouveaux datacenters

Le groupe américain annonce un vaste plan visant à étendre les infrastructures de Google Cloud Platform. Deux des 12 centres de données annoncés seront prochainement opérationnels.

L'offre cloud de Google va être étendue à pas moins de 12 nouveaux datacenters. Les emplacements de deux d'entre eux sont déjà annoncés : l'un sera situé aux Etats-Unis (dans l'Oregon), l'autre au Japon (dans la région de Tokyo). Quant aux 10 centres de données restants, il doivent être mis en production d'ici la fin de l'année.

L'annonce a été réalisée par Google à l'occasion de son événement Next qui se tient cette semaine à San Francisco (lire le post officiel de cette annonce).

Chacune des douze nouvelles implantations fera l'objet de plusieurs zones de disponibilité, c'est-à-dire d'infrastructures redondées sur lesquelles les instances virtuelles pourront être dupliquées pour plus de sécurité. "Nous ouvrons ces nouvelles régions pour permettre à nos clients de déployer leurs applications au plus proche de leurs propres clients, en vue d'optimiser latence et temps de réponse", précise Google.

Google entend rattraper son retard sur AWS

Derrière cette annonce se cache l'ambition de Google de rattraper son retard sur Amazon, Microsoft et IBM - qui tous trois le supplantent en termes de part de marché (dixit le dernier baromètre de Synergy Research). Car avec ces 12 nouveaux sites, Google va multiplier par quatre l'infrastructure de Google Cloud Platform en termes d'implantations (le cloud devrait ainsi en compter 16 d'ici la fin de l'année).

Pour l'heure, le leader du marché, Amazon Web Services, est présent lui sur 10 sites à travers le monde. Mais le cloud d'Amazon a également annoncé un plan de développement visant à répondre à la croissance de son activité. Il doit notamment ouvrir un nouveau centre de données à proximité de Londres, de nouvelles infrastructures en Inde, sans compter une seconde implémentation en Chine et une nouvelle zone de disponibilité aux Etats-Unis (dans l'Ohio).

Microsoft / IBM