Container as a Service : Alter Way propose ce qu'AWS ne fait pas encore

Le Français lance un cloud dont les ressources informatiques sont opérées sous forme de container et non d'instance virtuelle. Un type d'offre qui n'est pas proposé par les géants du cloud, du moins pas encore.

Vous cherchez un cloud d’infrastructure (IaaS) pur container. Traduction : un cloud avec de la ressource informatique directement opérable sous forme de container, et non de machine virtuelle (VM). Vous aurez du mal à dénicher une telle offre. Aucun grand cloud ne propose en effet ce type de service, du moins pour l'instant. Pourtant, cette approche est pleine de promesses. Les principaux avantages des containers ? De par leur légèreté, ils favorisent la portabilité des applications (du développement à la production, voire de cloud à cloud), et introduisent aussi de la souplesse pour gérer les pics de charge. Amazon, Microsoft, Google, et OVH se limitent pour l'heure tous aux VM, même s'ils proposent des dispositifs pour embarquer à la volée des containers à l'intérieur.

Alter Way (filiale d'Econocom) a confié au JDN être en train de lancer une telle offre dite de Container as a Service (CaaS). Elle se décline en deux versions : un CaaS privé avec des ressources informatiques dédiées au client d'une part, un CaaS public sous la forme d'un cloud mutualisé d'autre part.

Une offre de Container as a Service 100% Docker

Stéphane Vincent, directeur des activités Run, hébergement, infogérance, TMA et support chez Alter Way et Hervé Leclerc, directeur technique de la SSII. © Alter Way

Basées sur l'infrastructure open source OpenStack, les deux offres de CaaS d'Alter Way sont dotées des mêmes services à valeur ajoutée : des containers standard sous Docker, un moteur d'orchestration de cluster, un répartiteur de charge et un outil de supervision. "Tous ces services sont eux-mêmes containerisés pour rendre la plateforme dimensionnable à la fois horizontalement et verticalement", précise Hervé Leclerc, directeur technique de la société de services.

Pour isoler les clients les uns des autres, Alter Way s'adosse également à un framework de containers, mais non-standard cette fois. "A la différence des clouds à base d'instances virtuelles, nous ne faisons par conséquent aucun compromis en termes de performance. La légèreté des containers évite les surcharges CPU, mais nous permet aussi d'optimiser leur concentration par serveur et, in fine, la consommation de ressources et donc les prix", commente Stéphane Vincent, directeur des activités Run, hébergement, infogérance, TMA et support chez Alter Way. Côté client en revanche, l'architecture de containers est 100% Docker (avec Docker Engine, Docker Swarm pour l'orchestration). "Nous utilisons les API standards. Ce qui permet à notre CaaS d'être portable dans le futur sur d'autres clouds, privés ou publics", explique Hervé Leclerc. Dans le cas d'un cloud public, le stack d'Alter Way pourra se brancher par exemple, via ces API, à des services tiers de load balancing.

La cible : les pure players du web et les grands groupes

L'offre de CaaS privé d'Alter Way (baptisée Private CaaS Platform) est déjà utilisée par certains clients de la SSII. Quant à la déclinaison publique de la solution (Public CaaS Platform), elle est disponible en bêta privée depuis début septembre. Elle propose dans un premier temps un cluster extensible de trois instances Docker avec un provisioning 100% automatisé (voir le descriptif technique sur le site d'Alter Way). Cette phase de bêta doit permettre aux équipes d'Alter Way d'éprouver les performances globales du service (en matière d'isolation client, de bande passante...). Mais aussi d'affiner le modèle économique de l'infrastructure, la facturation de ressources sous forme de container apparaissant comme le but ultime à atteindre. 

Les profils de client ciblés par Alter Way avec ces nouvelles offres ? "Il peut s'agir des pure players du web qui recherchent une infrastructure cloud nativement orientée containers pour supporter leur architecture de microservices. Mais également des grands groupes qui souhaitent s'équiper d'un cloud privé à l'état de l'art", commente Stéphane Vincent. Comme pour le reste de ses offres d'hébergement (IaaS classique, serveurs dédiés...), Alter Way propose en parallèle des prestations de conseil, de formation et d'accompagnement (couvrant dans le cas du CaaS les domaines des containers, de l'infrastructure as Code, ou encore des architectures de microservices).

A lire aussi :

Serveurs / Amazon