Drone et réalité virtuelle : Intel s'offre Movidius

Le fondeur acquiert un fabricant de puce qui permet aux machines de "voir", et que l'on retrouve dans les drones de DJI, entre autres.

Intel annonce l'acquisition d'un fabricant de puces, Movidius, pour un montant non communiqué. Sa spécialité : permettre à des objets de voir le monde qui les entoure. Ses puces à faible consommation énergétique se trouvent dans les drones de DJI. Elles ont aussi servi au projet Tango de Google, qui permet à des devices Android de reproduire virtuellement et en 3D leur environnement réel.

C'est évidemment un moyen pour Intel de se renforcer dans l'internet des objets, les drones, et la réalité virtuelle : autant de domaines sur lesquels le fondeur de Santa Clara mise pour se diversifier, et réduire sa dépendance au marché des PC. Intel a par ailleurs déjà commencé à s'illustrer dans les technologies de compréhension du monde environnant, avec RealSense qui permet notamment à Windows 10 d'utiliser la reconnaissance faciale comme déverrouillage des terminaux.

Movidius emploie 180 personnes qui doivent tous rejoindre Intel. Fondée en 2005 à Dublin, c'est une entreprise qui est désormais basée en Californie, à San Mateo.

Intel / IoT