Dassault Systèmes porte sur Azure sa plateforme de simulation pour l'IoT

L'éditeur français de logiciels de conception 3D a été séduit par Azure IoT Suite : la suite de services cloud de Microsoft taillée pour le traitement de données en provenance d'objets connectés.

Spécialiste des logiciels de conception 3D, Dassault Systèmes a bâti, à destination de ses clients, un environnement pour simuler le comportement des objets connectés en amont de leur déploiement sur le terrain. Sa finalité : donner le moyen de vérifier la fiabilité des objets en recréant virtuellement les conditions de leur mise en production.

Partie intégrante de la suite logicielle de Dassault Systèmes (3DExperience), le produit en question, baptisé IoT 3DS, se présente sous la forme d'une plateforme disponible aussi bien dans le cloud qu'en mode on premise. A l'occasion de l'événement Microsoft Experiences qui se tenait les 4 et 5 octobre à Paris, Dassault Systèmes a annoncé avoir porté IoT 3DS sur le cloud de Microsoft. Azure permet ainsi à l'éditeur de motoriser la déclinaison cloud de sa technologie.

Une solution a fait pencher la balance : Azure IoT Suite

Pourquoi Dassault Systèmes a-t-il opté pour Azure ? "Avec son offre Azure IoT Suite, Microsoft propose une infrastructure cloud à l'état de l'art en matière de traitement de données orientées IoT", explique Bruno Latchague, Executive Vice-President de Dassault Systèmes. Or, la filiale du groupe Dassault "ne disposait pas d'une telle technologie en interne", ni d'ailleurs via sa filiale dans le cloud (Outscale). "Microsoft est par ailleurs un partenaire de Dassault Systèmes depuis 2004. Notre suite [de design 3D ndlr] Catia tourne sur sa stack, et nous avons beaucoup travaillé ensemble autour de SQL Server", complète Bruno Latchague.

Dassault Systèmes envisage désormais de porter l'intégralité de sa suite logicielle sur Azure

Et l'Executive Vice-President de Dassault Systèmes d'ajouter : "Azure IoT Suite nous permet de répondre aux problématiques de simulation complexe propres à l'IoT. Ce type de projet implique une ingénierie virtuelle englobant, à la fois la relation de l'objet avec son écosystème de production, mais aussi la prise en compte de la connexion des personnes utilisant le dispositif." 

En termes de positionnement, IoT 3DS est taillé pour simuler le comportement de n'importe quel type d'objet connecté, "qu'il s'agisse d'une voiture sans conducteur sur une autoroute ou d'une pilule intelligente dans un corps humain".

L'installation de data centers Azure en France : un facteur clé

L'annonce de Microsoft d'ouvrir des data centers en France n'est pas étrangère à la décision prise par Dassault Systèmes de se tourner vers Azure. "Si nous voulons que nos grands clients aient confiance en notre produit, la localisation de son hébergement sur le sol français est absolument nécessaire", insiste Bruno Latchague. La prochaine étape du projet ? Le portage sur Microsoft Azure de l'ensemble de la suite logicielle de Dassault Systèmes (qui englobe, notamment, son application historique Catia) est désormais à l'étude.

Dassault Systèmes n'est pas le seul client de Microsoft à s'être tourné vers Azure IoT Suite. Parmi les références du groupe américain sur ce terrain figurent également Schneider Electric et Renault-Nissan en France, mais aussi General Electric, BMW, Ford ou encore Toyota à l'international.

Note d'information : Dassault Systèmes fait partie du Groupe Dassault auquel appartient aussi le Groupe Figaro, éditeur du JDN.

Microsoft / Cloud public