AMD pourrait créer une spin-off, ou se diviser en deux

Confronté à une concurrence plus forte, le fondeur envisage une vaste restructuration de son mode de gouvernance.

AMD étudierait la possibilité de se scinder en deux ou de créer une spin-off en vue de redynamiser ses activités et concurrencer plus efficacement Intel. L'information est publiée par l'agence Reuters qui évoque trois sources proches du dossier. Le fondeur californien aurait missionné une société de conseil pour l'aider à analyser ces pistes.

Du côté de la scission, AMD évalue notamment la possibilité de séparer ses activités de processeurs graphiques et de licences de ses activités de processeurs pour serveurs. Une voie qui, d'après les sources évoquées par Reuters, a déjà été envisagée dans le passé, sans toutefois être mise en œuvre. Lisa Su, la nouvelle CEO d'AMD nommée en octobre, aurait souhaité mettre de nouveau le dossier sur la table. Pour l'heure, aucune décision n'aurait été prise.

Affichant une capitalisation de 2 milliards de dollars, AMD souffre d'une concurrence croissante de constructeurs de processeurs low cost. A l'issue de son dernier trimestre fiscal (clos au 28 mars), le groupe a enregistré un chiffre d'affaires de 1,03 milliard de dollars, en recul de 26% sur un an, et une perte de 180 millions de dollars.

Serveurs / AMD