Cloud : Numergy fait sa révolution open source avec OpenStack

Le cloud souverain a fait le choix de l'ouverture. Il lance un IaaS reposant sur la technologie open source OpenStack, avec à terme la volonté de devenir multi-hyperviseurs.

Numergy a levé le voile sur une nouvelle offre d'infrastructure en mode cloud. Elle a pour but de compléter sa solution historique reposant sur une pile VMware (avec à la clé plus de 1000 environnements clients revendiqués). Pour cette nouvelle offre, Numergy a fait le choix de l'ouverture en optant pour la technologie de cloud open source OpenStack (et sa dernière version Icehouse). Derrière ce choix, le cloud souverain ambitionne de devenir multi-hyperviseurs, et ne plus dépendre d'un seul éditeur d'outils de virtualisation.

Pour l'heure, la filiale de Bull, SFR et la Caisse des dépôts ne propose viace nouveau système que la technologie de virtualisation KVM. Au programme des promesses de ce cloud open source, baptisé Numergy Cloud Version Openstack : "déploiement applicatif en 4 minutes, dimensionnement automatique des ressources, commissionnement de VM en moins d'une minute, et import et gestion d'images".

Déjà été testé par quelques prestataires (comme Linkbynet et Capgemini), Numergy Cloud Version Openstack se limite pour l'instant à des services de IaaS et de datacenter virtuel. Mais Numergy prévoit d'y ajouter un PaaS, ainsi que du stockage et des services de Big Data. "L'Interface pour la programmation d'application (API) d'Openstack est déjà supportée par l'ensemble des portails de gestion de cloud hybride du marché. Notre plateforme de cloud peut ainsi interagir avec la majorité des plateformes du marché", complète Numergy.

 Numergy Cloud Version OpenStack

Virtualisation / Open source