Comparatif cloud : Numergy double Google sur les performances

Comparatif cloud de juin 2014 Le cloud souverain revient en force dans la course. Il ne monte pas sur le podium du classement CloudScreener / Cedexis pour le JDN... Mais de peu.

Pour la troisième édition consécutive du comparatif mensuel des clouds CloudScreener / Cedexis pour le JDN, Google se classe en tête. Une première place que le géant doit à sa politique tarifaire, de loin la plus agressive.

Sur le terrain des performances cependant, Google est attaqué de toutes parts. Le mois dernier, Ikoula parvenait à prendre la tête de cette catégorie, et par la même occasion la deuxième place du palmarès général. Et ce mois-ci, c'est autour d'un autre cloud français de venir concurrencer le géant américain dans ce domaine. Numergy passe de la sixième à la deuxième place sur le terrain des performances d'accès (serveur et réseau)... et passe ainsi devant Google qui descend sur la troisième marche du podium de la catégorie. Grâce à cette forte progression, Numergy prend la quatrième place au classement général.


Pour compléter ce classement mensuel, le JDN a mis en place en partenariat avec Cedexis un service cartographique permettant de comparer la performance des principaux clouds sur les dernières 24h en fonction des régions du monde.

 

Classement général des clouds CloudScreener / Cedexis en mai 2014
Classement Performance / PrixFournisseurIndice Performance / prix
Source : CloudScreener / Cedexis
1Google Compute Engine 88,11
2Ikoula 85,45
3Aruba 75,40
4Numergy 67,36
5Amazon Web Services 59,91
6Microsoft Azure 56,77
7Joyent 55,02
8Rackspace 51,12

CloudSigma n'a pas été réintégré dans le classement ce mois-ci, suite à un problème dans la supervision de ses performances réseau, qui n'a pas permis d'obtenir un indice global pour cet acteur.

L'indice final de chaque acteur constitue la moyenne de leurs indices de performance et de prix (lire la méthodologie).

Cloud : comparatif de la performance


En avril, Ikoula avait amélioré nettement ses performances, notamment en matière de taux de disponibilité et de CPU. En mai, c'est donc au tour de Numergy de mettre les bouchées doubles, à la fois en termes d'I/O et de CPU. Son indice de performance passe de 55 à 80 ! "Nos outils de mesure montrent néanmoins des performances assez mauvaises en début de mois pour Numergy, avant une nette amélioration après le 10 mai", commente Anthony Sollinger, co-fondateur de CloudScreener. 

Un constat qui est confirmé et expliqué par les équipes du cloud souverain. "Ayant constaté des problèmes de performance au niveau du stockage 'standard' (utilisé pour ce benchmark), elles ont décidé de basculer automatiquement tous les clients concernés sur l'offre de stockage 'performant', sans surcoût", explique Anthony Sollinger. L'opération a permis de résoudre le problème. Un dysfonctionnement équivalent en janvier dernier avait été réglé aussi par Numergy via un basculement vers un service de stockage plus haut de gamme (SSD).

Aux côtés de Numergy, Microsoft et Amazon améliorent également tous deux leurs performances, certes globalement dans une moindre mesure. Azure et Amazon Web Services enregistrent notamment des temps de latence en très nettes baisses. La latence passe ainsi de 1528 à 224 millisecondes pour le premier, et de 691 à 439 millisecondes pour le second. Mais ces progrès ne suffisent pas pour les faire progresser dans le classement des performances.

Classement des performances des clouds CloudScreener en mai 2014
Réseau*Réseau*I/O**I/O**CPU**CPU**
Source : CloudScreener / Cedexis
FournisseurIndiceTps de réponseTx de dispoEcritureLatenceExtrac- tionEncodage
Ikoula 91,8 5899,212%328834110121131
Numergy 80,9 5599,206%452038178150245
Google Compute Engine 76,2 6399,225%12227492151208
Aruba 75,7 5799,232%91271105174163
Rackspace 58,3 6899,167%109432514187208
Joyent 56,0 6999,185%196928414201424
Microsoft Azure 48,1 7698,610%61674749224298
Amazon Web Services 44,1 8198,989%32010439265508

* Mesures Cedexis
** Mesures CloudScreener

Définition :
 Ecriture : vitesse d'écriture séquentielle par bloc (en k/s)
 Latence : moyenne des temps de latence écriture et lecture (en millisecondes),
 Extraction : temps de compression d'un fichier test de 1,1 Go (en secondes)
 Encodage : temps d'encodage d'un fichier test de 4,7 Go (en secondes)


Cloud : comparatif de prix

Sur le front des tarifs, les acteurs n'ont pas modifié leur grille ce mois-ci. Pas de changement donc dans le classement des prix. Les dernières évolutions en la matière, notamment les réductions de Microsoft et d'Aruba, ont été déjà prises en compte dans la précédente édition du classement. La nouvelle grille d'Aruba lui avait permis de progresser de deux positions dans cette catégorie Prix, Microsoft ayant de son côté du mal à s'aligner sur les prix d'Amazon (lire notre commentaire).
Classement des prix des clouds par types de projet
Classement PrixIndice PrixInstance "type M" LinuxInstance "type M" WindowsPetit projet*Projet moyen**Grand projet***
Source : CloudScreener
1- Google Compute Engine 100,0 30 € 51 € 155 € 532 € 339 €
2- Ikoula 79,1 44 € 76 € 229 € 533 € 366 €
3- Amazon Web Services 75,8 43 € 73 € 219 € 695 € 369 €
4- Aruba 75,1 58 € 58 € 175 € 712 € 467 €
5- Microsoft Azure 65,4 52 € 82 € 246 € 801 € 435 €
6- Joyent 54,0 64 € 99 € 304 € 945 € 525 €
7- Numergy 53,8 72 € 87 € 262 € 883 € 688 €
8- Rackspace 43,9 86 € 107 € 323 € 1 213 € 749 €

Les types de projet
Source : CloudScreener / Cedexis
Type de besoin métierInfrastructure cloud
*Petit projetHébergement application métier, 30 à 50 utilisateurs, disponibilité : 99,9%Trois instances moyennes (réparties dans deux zones de disponibilités ou datacenters différents) avec 13 Go/mois de trafic sortant, et un trafic entre deux zones/datacenters, OS Windows, utilisation à 100% (730h), sans engagement de durée
**Projet moyenHébergement d'un site d'e-commerce, 300 000 à 500 000 visites par mois, disponibilité de 99,9%Six instances moyennes de calcul front-office/web, avec trois trois instances larges de calcul back-office/base de données (réparties dans deux zones de disponibilités ou datacenters différents), 75 Go de stockage block, 2 To/mois de trafic sortant, et un trafic entre deux zones/datacenters, OS Linux, utilisation à 100% (730h), sans engagement de durée.
***Grand projetHébergement application métier avec 750 à 1 000 utilisateurs, disponibilité : 99,9% Quatre instances larges de calcul front-office/web, deux instances extra larges de calcul back office/base de données, 50 Go de stockage block, 250 Go/mois de trafic sortant, OS Linux, utilisation à 100% (365h), sans engagement de durée

Méthodologie : le classement CloudScreener / Cedexis / JDN est élaboré grâce à la plate-forme de supervision Performance / Prix mise au point par CloudScreener pour supporter son comparateur de clouds en ligne, et à l'infrastructure de supervision réseau de Cedexis.

Les indices de prix sur lesquels repose le classement sont calculés à partir de plusieurs indicateurs : le prix d'instances types, et de configurations cloud adaptées à trois périmètres de projet métier. Quant aux indices de performance, ils recouvrent des indicateurs de performance des I/O et du CPU, issus du système de supervision de CloudScreener, et les indicateurs de performance réseau de Cedexis. Désormais, c'est l'ensemble de l'infrastructure propre à Numergy qui est mesuré.

Google / Cloud public