Vers une abolition des charges sociales pour les start-up du cloud ?

EuroCloud a remis ses propositions au ministère de l'Économie numérique pour dynamiser la filière des acteurs du cloud et soutenir le développement de ses start-up. Certaines font l'effet d'un électrochoc.

Une délégation d'EuroCloud, l'association représentant les acteurs du cloud en France, a été reçue mardi 3 décembre au ministère de l'Economie numérique et a remis son recueil de propositions pour dynamiser la filière du cloud. Elles se concentrent notamment autour du financement participatif, du statut des start-up et de l'amorçage.

Pour encourager davantage le crowdfunding, EuroCloud recommande de passer le montant individuel d'investissement de 250 à 1 000 euros par projet et d'augmenter le montant global d'un projet de 300 000 à 1 million d'euros. Sur un plan général, EuroCloud pense que l'Etat a un rôle à jouer dans l'investissement participatif, par exemple en apportant une assurance sur une partie des montants investis et en légiférant pour éviter les fraudes et les effets d'aubaine.

Pour soutenir et encourager le développement des start-up du cloud, EuroCloud suggère également de créer un nouveau statut juridique, autre que celui de Jeune Entreprise Innovante (JEI), avec des critères plus resserrés. A savoir : un chiffre d'affaires inférieur à 1 million d'euros, moins de 5 ans d'existence et un effectif de moins de 20 personnes. Ce nouveau statut permettrait de bénéficier d'avantages, dont une exonération des charges sociales.

D'autres propositions ont aussi été émises concernant l'amorçage, pour démocratiser les accélérateurs existants sur le territoire. Avec, notamment, des recommandations pour booster l'accompagnement des acteurs du cloud par Bpifrance en élargissant les modalités d'obtention des subventions et en augmentant leurs montants, mais également en déplafonnant les subventions et prêts sur fonds propres. Afin de soutenir les passerelles entre le monde enseignant et les start-up, EuroCloud milite également pour une généralisation des pépinières d'entreprises au sein des universités et des grandes écoles.

Cloud computing / Charges sociales