Cloud : comment Google défie Amazon et Microsoft Google reste un challenger sur le marché IaaS

Venu tard sur le marché des Infrastructure as a Service, Google a rapidement mis en place une offre riche et aux tarifs très agressifs.

Tout comme sur les offres bureautiques, Google fait face à Microsoft sur le marché des Infrastructures as a service (Iaas), mais aussi face au leader Amazon Web Services, ainsi que Rackspace ou encore IBM/Softlayer. En ne lançant son offre Compute Engine qu'en 2012, Google est le dernier arrivé parmi ces leaders et tient encore clairement un rôle de challenger sur ce marché très disputé.

capture de la google console.
Capture de la Google Console. © Capture/ JDN

Google a mis en place une offre d'hébergement de machines virtuelles facturée à la minute, mais avec un minimum de 10 minutes facturées. L'entrée de gamme du catalogue Compute Engine, ce sont ce que Google appelle les instances à cœur partagé. Le format micro n'offre que 600 Ko de RAM, contre 1,7 Go pour le format small, au prix de 0,014 et 0,0385 dollars de l'heure pour un hébergement en Europe. Les usages sont donc restreints à des applications très légères. En revanche, Google accorde une réduction automatique de 30% de ces tarifs dès qu'on dépasse les 25% du temps de facturation. Un mode de tarification qui favorise les utilisations prolongées. A titre de comparaison, la plus petite instance exécutable sur Amazon Web Services, baptisée t2.micro, est facturée 0,013 dollars de l'heure.

Une très large gamme de puissances

Pour les besoins plus exigeants en termes de puissance processeur ou capacité mémoire, Google propose globalement 3 classes d'instances avec, pour chaque classe, 4 ou 5 niveaux de puissance distincts. Pour les instances standards, on peut disposer de 1 à 16 cœurs virtuels de processeur, une RAM allant de 3,75 Go à 60 Go. Une très large gamme de puissances. Le prix pratiqué pour un hébergement en Europe varie alors de 0,077 dollars par heure à 1,232 dollars. L'instance la plus proche de cette configuration à 16 cœurs, 60 Go de RAM, l'instance c3.4xlarge est facturée 0956 dollars chez Amazon, et l'instance A9 de Microsoft Azure est proposée 3,6491 euros de l'heure mais la comparaison directe reste difficile car les volumes mémoire sont différents et de multiples frais annexes, notamment liés au trafic réseau viennent brouiller les estimations. Enfin, Google propose 4 types d'instances dans une classe "Haute capacité de mémoire" et 4 de plus dans la classe "Haute capacité de calcul".

L'offre IaaS de Google n'est réellement compétitive que depuis la spectaculaire baisse de prix du mois de mars dernier. Google rivalise désormais en termes de tarification avec Amazon Web Services en dépit des fréquentes baisses de ce dernier, et ses offres Compute Engine ne sont plus limitées aux seules instances Linux, mais accepte maintenant des machines virtuelles Windows Server. Google ne compte pas laisser Amazon et Microsoft se partager le marché du IaaS, et s'est donné les moyens de ses ambitions.

Microsoft / Google