IBM vs Amazon : la guerre des chiffres du cloud

IBM a clôturé 2013 avec un chiffre d'affaires de 4,4 milliards de dollars sur le cloud, supérieur à celui d'AWS. Mais le périmètre des activités de cloud diffère beaucoup d'un acteur à l'autre.

L'année qui vient de s'écouler a été faste pour les acteurs du cloud. En particulier pour IBM et Amazon qui ont vu leur chiffre d'affaires lié à cette activité exploser en 2013. Du côté d'IBM, le chiffre d'affaires lié au cloud a en effet progressé de 69%, pour atteindre 4,4 milliards de dollars. Le géant et pionnier du cloud Amazon n'est pas en reste. En effet, le segment d'activité "Autre", incluant les résultats d'AWS, s'est élevé en 2013 à 3,93 milliards de dollars, en hausse annuelle de 56% (mais de 50% sur le dernier trimestre, contre plus de 55% sur les trois précédents trimestres).

Sur le papier, IBM a donc réalisé un chiffre d'affaires plus important que celui d'AWS sur le segment du cloud en 2013. Mais c'est vite aller en besogne que de dire qu'IBM est devant AWS. Car si AWS est un pure player des services de cloud d'infrastructure (IaaS), ce n'est pas le cas d'IBM qui inclut dans son activité de cloud des services de cloud privé, hybride, ainsi que le SaaS. Pour comparer de façon juste les activités d'IaaS d'IBM et d'AWS, encore faut-il donc que ces derniers permettent d'effectuer des comparaisons. Ce qui ne s'avère pas le cas pour l'instant.

Certains cabinets ont cependant tenté la comparaison. Pour Synergy Research par exemple, il ressort que c'est Amazon qui devance largement les autres acteurs sur le segment du IaaS mais aussi du PaaS (lire l'article : IaaS/PaaS, Amazon écrase la concurrence). 

IBM / Amazon