Microsoft Azure va bientôt supporter les machines virtuelles VMware ?

C'est ce que croit savoir nos confrères américains de CRN. Le portage de VMware sur Azure permettrait de faciliter les migrations vers le cloud de Microsoft.

Initialement, le cloud de Microsoft se limitait à une seule solution de virtualisation : l'hyperviseur maison de l'éditeur, alias Hyper-V. Il semble désormais que cette politique évolue. Signe avant coureur de ce changement de cap, l'éditeur est en train d'intégrer Docker à Azure (ainsi d'ailleurs qu'à Windows Server). L'annonce avait été faite par le PDG du groupe, Satya Nadella, en septembre dernier. Depuis, des images de containers Docker commencent à être mises à la disposition des utilisateurs sur la Marketplace d'Azure. Mais le groupe pourrait bien aller plus loin dans cette démarche d'ouverture. Evoquant des sources proches du dossier, nos confrères américains de CRN indiquent que Microsoft planche désormais sur la prise en charge des machines virtuelles VMware par Azure...

Vers de nouvelles possibilités de cloud hybride

Le portage de VMware par Microsoft pourrait ouvrir de nombreuses perspectives. Il faciliterait notamment la migration vers Azure des applications virtualisées via VMware. Il permettrait aussi de recourir au cloud de Microsoft pour gérer des débordements (typiquement en faisant appel à des ressources Azure en cas de montée en charge trop forte sur les serveurs internes).

VMware demeurant leader de la virtualisation des systèmes d'information on-premise, c'est ici un nouveau levier de croissance qui pourrait s'ouvrir pour Microsoft, du moins si la piste évoquée par CRN se révèle vraie.

D'après les sources contactées par le site américain, Microsoft compterait s'adosser à la technologie issue de l'acquisition du spécialiste du stockage en mode cloud InMage pour faire tourner les workloads VMware sur Azure. L'éditeur utilise d'ailleurs déjà cette solutions dans Migration Accelerator for Azure, un outil de migration qui convertit automatiquement les workloads issus de VMware et Amazon Web Services pour les exécuter sur Azure.

Cette information intervient alors que Microsoft vient de livrer une série d'évolutions sur Azure. Au programme : la sortie, pour l'heure en bêta, d'une déclinaison de la distribution Hadoop d'Azure (HDInsight) pour Linux, la disponibilité du moteur d'analyse temps réel Storm pour HDInsight, et le lancement du service de machine learning d'Azure (Azure ML) en version finale.

Serveurs / Microsoft