Microsoft Azure touché par une panne historique en Europe

Indisponibilité complète ou faible latence, les indicateurs que nous avons pu recueillir n'ont cessé de s'accumuler ce 19 novembre. Des DSI utilisateurs tirent même la sonnette d'alarme.

Dans la nuit du 18 au 19 novembre, entre 1h et 2h du matin heure française, Azure a subi une première panne, mondiale. Immédiatement, Microsoft publie une note technique. Le géant précise alors maîtriser la situation et avoir réglé l'incident. Pourtant, il semble bien que des problèmes graves aient subsisté. "Ce matin, nous avons constaté une chute du taux de disponibilité d'Azure, à 35%, sur la zone Europe du Nord", indique-t-on chez Cedexis.

Selon le spécialiste français du pilotage de la performance des CDN et des clouds, tout ne semble pas avoir été totalement réglé depuis sur cette zone et son data center (basé à Dublin). "A 11h, le taux de disponibilité était toujours sous les 90%, et à 12h il était de 93%, donc toujours pas revenu à la normal", précise-t-on chez Cedexis. Quant à la région Europe de l'Ouest d'Azure (data center d'Amsterdam), elle semble touchée également, mais dans une moindre mesure.

Des utilisateurs confirment. "De nombreux serveurs dont les nôtres ne sont toujours pas opérationnels", nous a notamment indiqué, à 16h ce 19 novembre, un DSI français utilisant Azure pour des systèmes critiques cœur de métier... A l'heure où nous écrivons ces lignes, Microsoft précise "rechercher les causes du problème". Sur la page d'état d'Azure, le groupe tente par ailleurs de minimiser l'incident. "Un nombre limité de machines virtuelles de clients sont concernées sur l'Europe de l'Ouest et l'Europe du Nord", note le groupe. Il semble bien néanmoins que de grands clients français d'Azure aient été très sévèrement impactés.

azure europe oust
Tableau de bord, transmis par Cedexis. Il montre le taux de disponibilité d'Azure Cloud Europe de l'Ouest (data center d'Amsterdam). © Cedexis
azure
Tableau de bord publié par Microsoft sur la page officielle de suivi de la qualité de service d'Azure. Il montre un problème sur les services de VM. © Capture JDN

Serveurs / Microsoft