Salesforce comptera trois data centers en Europe d'ici fin 2015

Ce ne sera pas deux, mais trois centres de données que le spécialiste du SaaS va ouvrir en Europe. Après l'Angleterre et la France, Salesforce annonce l'ouverture d'un data center en Allemagne d'ici 2015.

L'année dernière, Salesforce avait annoncé l'ouverture d'ici fin 2014 d'un premier data center européen en Angleterre. Suite au déjeuner de François Hollande dans la Silicon Valley le 12 mars, en présence de son PDG Marc Benioff, le spécialiste du SaaS dévoilait un deuxième projet de centre de données sur le vieux continent, basé en France cette fois, avec en ligne de mire une ouverture en 2015.

"Nous annonçons aujourd'hui la construction d'un troisième data center en Europe. Il sera basé en Allemagne, et ouvrira aussi en 2015", nous indique Olivier Nguyen Van Tan, Product Marketing Director, Southern Europe chez Salesforce.com. "Quant à notre data center basé en Angleterre, il accueillera ses premiers clients en août 2014."

Les trois data centers de Salesforce en Europe viendront compléter une infrastructure comptant déjà quatre data centers aux Etats-Unis, et un data center au Japon. "Salesforce a enregistré 41% de croissance en Europe en 2013, et 33% au niveau mondial", commente Olivier Nguyen Van Tan. "Cet investissement s'inscrit dans cette dynamique qui se traduit d'ailleurs pas seulement par un nombre grandissant de nouveaux clients en Europe, mais aussi par la croissance de nos clients européens existants." Et Salesforce compte également de plus en plus de très grands comptes européens parmi ses références : BMW, Philips, Pernod Ricard, Schneider Electric...

Mais cette décision d'ouvrir des centres de données en Europe a-t-elle été renforcée par l'affaire PRISM ? "Pas vraiment", nous répondait Alexandre Dayon, vice-président Applications et Plateforme du groupe, suite à l'annonce de l'ouverture du data center français. "Les données que nous hébergeons sont de toutes façons entièrement sécurisées, chiffrées. Nous sommes aussi conformes avec les principales normes et règles juridiques. En revanche, le fait d'être présent en Europe va nous permettre d'offrir une meilleure performance d'accès à nos applications pour nos clients européens."


 A lire aussi : 

Salesforce / Cloud public