Cloud : la sécurité serait un faux problème

Une étude de NetMediaEurope révèle que la sécurité des offres Cloud ne pose pas de sérieuses difficultés à leurs utilisateurs. Avec les éventuels problèmes de performance, c'est néanmoins la principale interrogation des DSI n'ayant pas encore passé le pas.

Quatre entreprises sur dix qui ne sont pas convaincues par le Cloud citent "l'insuffisance de sécurité des accès et des données" comme raison de leur réticence. La qualité de service des prestataires, notamment du point de vue de la disponibilité et de la performance des clouds, fait également l'objet de craintes tout aussi citées (44%). Pourtant, relève bien l'étude "parmi les entreprises déjà adeptes du Cloud Computing, le constat relatif à la sécurité est loin d'être alarmant puisque seules 9% se déclarent très insatisfaites." 

D'ailleurs, cela ne freine pas les petites entreprises. Chez celles qui comptent de 10 à 99 salariés, le taux d'adoption du Cloud Computing s'élève à 36%, contre 26% dans les organisations de 100 à 999 salariés, et 25% au-delà.  

"Si les plus petites entreprises ont été les plus promptes à recourir au Cloud, c'est qu'elles sont sensibles aux arguments tarifaires. Elles ont surtout opté pour le modèle du SaaS, facile à mettre en place, et sont capables de s'affranchir plus facilement du modèle informatique traditionnel", constate Thierry Hamelin, directeur des études chez NetMediaEurope.

La tendance pourrait cependant s'estomper, car selon cette étude (baptisée "Cloud computing : où en sont les entreprises françaises ?"), environ 30% des entreprises d'au moins 100 salariés déclarent que le Cloud est planifié ou à l'étude, contre 22% chez celles de moins de 100 salariés.

étude cloud
Pénétration du cloud selon la taille des entreprises. © NetMediaEurope

CMS / Cloud public