vCloud Suite 5.1 : l'argument de VMware face à Windows Server 2012

La version 5.1 de la suite de gestion de cloud est commercialisée aujourd'hui. VMware améliore les performances de son moteur de virtualisation et de sa solution d'administration.

Comme annoncé, VMware commercialise aujourd'hui la version 5.1 de vCloud Suite, sa suite de solutions pour gérer les plates-formes de clouds. Une semaine après le lancement de Windows Server 2012 et les avancées annoncées par Microsoft autour de la virtualisation, cette annonce produit constitue un nouveau chapitre dans la bataille que se livre les deux géants.

La suite de VMware combine un outil de gestion et provisionning de serveurs virtuels adapté aux architectures de grappes de machines (avec VMware vCloud Director 5.1), à des solutions de pilotage de réseau virtuel (avec VMware vCloud Networking and Security 5.1) et de gestion de plans de reprise d'activité (VMware vCenter Site Recovery Manager 5.1).

Au cœur de cette offre, la plate-forme de virtualisation de serveurs VMware vSphere 5.1 constitue le socle de toutes ces briques. Cette solution introduit des avancées notables, et notamment un renforcement des performances de l'hyperviseur. Et, sur ce point, VMware et Microsoft (avec Hyper-V 3) sont désormais alignés avec la capacité de supporter des machines virtuelles de 1 tera avec 64 vCPU à la clé. 

Une interface de pilotage en mode Web

Comme Microsoft, au travers de Windows Server 2012, VMware a beaucoup travaillé sur l'interface d'administration de vSphere. Une console de pilotage en mode Web (en Flash) fait ainsi son apparition pour gérer les ressources (clusters, hôtes, machines virtuels, data stores...) et les configurations et tâches associées en cours.

Pour autant, elle ne serait pas aussi performante que le logiciel en client/serveur historique, notamment en termes de rapidité d'affichage (dixit Computerworld). Manquerait aussi à l'appel le support des plugins. Il n'en reste pas moins que la nouvelle console veut faciliter grandement l'administration et l'allocation de ressources à distance, et apporter une réponse au nouveau portail de pilotage proposé par Microsoft avec Windows Server 2012.

Et aussi :


Serveurs / Virtualisation