Truffle 100 : le classement européen 2015 des éditeurs de logiciels révélé

Les 100 premiers acteurs européens du logiciel ne sont plus en situation de sur-investissement. Leur chiffre d'affaires total progresse de 5%, et leur investissement en R&D de 2%.

En partenariat avec IDC et le cabinet CXP, Truffle Capital dévoile son classement 2015 des 100 premiers acteurs européens du logiciel. A l'occasion de cette dixième édition, le palmarès révèle un secteur en particulièrement bonne santé. En 2014, le chiffre d'affaires tiré de la vente de logiciel par les champions du secteur progresse de 6% sur un an pour se hisser à 44 milliards d'euros. Sur la période, leur investissement en recherche et développement s'élève à 7 milliards d'euros, en hausse dans le même temps de 2%.

Des indicateurs au vert

"Ces indicateurs illustrent l'excellente santé du secteur", commente Bernard-Louis Roques, directeur général et co-fondateur de Truffle Capital. Autre bonne nouvelle souligné par l'analyste, les profits repassent au-dessus de l'investissement en R&D. La situation de surinvestissement observée l'année dernière pourrait ainsi bel et bien n'avoir été qu'une situation passagère, sans doute due à la nécessité pour les éditeurs de repositionner leur offre sur les modèles cloud.

Une présence des marchés financiers trop faible

Mais l'industrie européenne du logiciel fait toujours face à plusieurs difficultés structurelles. Le directeur général de Truffle Capital attire notamment l'attention sur un aspect financier. "On dénombre actuellement seulement 54 sociétés cotées dans le classement, contre 85 en 2007", pointe Bernard-Louis Roques. L'euphorie financière qui perdure aux Etats-Unis engendre, aussi, une situation qui reste favorable à des rachats d'acteur du logiciel européen par des éditeurs américains. Les chiffres publiés par Truffle Capital révèlent également une concentration du chiffre d’affaires sur le Top 25 du palmarès qui augmente encore (en hausse de 2 points comparé à 2013, à 77%).

Vers un retour de la France à la 2e place l'année prochaine ?

Enfin, qu'en est-il de la place de la France au sein du Truffle 100 ? Représentant12,2% du chiffre d'affaires total des acteurs sur la vente de licences, elle conserve une troisième place cette année, derrière l'Allemagne (49,8%), en tête, et  à quelques dixièmes de point du Royaume-Uni (12,4%). "Il ne serait pas absurde que la France se rapproche encore de la 2e position l'an prochain à la faveur de l'entrée de nouveaux acteurs issus de l'Hexagone", estime Bernard-Louis Roques. Parmi eux pourrait peut-être figurer Talentsoft qui, à l'occasion de sa dernière levée de de fonds (de 25 millions d'euros), a indiqué anticiper un chiffre d'affaires de 29 millions d'euros sur 2015, et vouloir atteindre 100 millions d'euros de CA d'ici 2018. Or pour entrer dans le Truffle 100, un éditeur doit actfuellement enregistrer un chiffre d'affaires d'au moins 40 millions d'euros.

Cliquer sur le tableau pour l'agrendir

Les acteurs classés dans le Truffle 100 comptent, au total, 67 000 emplois en R&D. © Truffle Capital

Truffle Capital