SNCF : la maintenance prédictive des rames connectées du Francilien

Afin de détecter suffisamment de défaillances en circulation, la SNCF doit accepter un certain nombre de "faux positifs", c’est-à-dire des rames envoyées en maintenance à tort. © Richard Semik - 123RF
La SNCF l'a récemment rappelé. Elle a de grandes ambitions en matière d'internet des objets qu'il s'agisse de maintenir les rames, d'inspecter les voies ou de surveiller les gares. Les nouvelles rames "connectées" du Francilien participent de ce vaste plan. Des dizaines de capteurs supervisent en temps réel l'ensemble des organes composant une rame. Les données remontées sont déjà exploitées pour le télédiagnostic mais la SNCF veut ajouter une composante prédictive via le Big Data. Réalisé en partenariat avec le cabinet de conseil Quantmetry, ce projet vise à prévenir et réduire les pannes du matériel roulant. Les données techniques émises par les rames sont croisées avec des données de compte-rendu de maintenance, des données météo ou d'incidents. Un pilote a commencé en décembre 2015.