Dell cède sa division logicielle pour 2 milliards de dollars ?

Le constructeur de PC texan se sépare de sa division logicielle. Un accord a été trouvé cette semaine en vue de la céder à deux fonds d'investissement.

Le fonds d'investissement Francisco Partners et la société de capital risque d'Elliott Management Corp reprennent la division logicielle de Dell (Dell Software Group). Selon l'agence de presse Reuters, le montant de l'opération s'élèverait à plus de 2 milliards de dollars. Dans un communiqué publié lundi, Dell a confirmé l'opération, mais pas le montant.

La quasi-totalité des actifs de Dell sur le segment du logiciel sont concernée. Le constructeur informatique texan va notamment céder ses solutions de gestion d'actifs IT (Quest Software) et de sécurisation des données (SonicWall). Seules ses technologies logicielles liées à la gestion d'infrastructure cloud restent dans son escarcelle.

Avec cette nouvelle cession, deux objectifs seraient poursuivis par le groupe de Michael Dell : opérer un recentrage d'une part, renforcer le bilan financier de la société dans l'optique de l'acquisition d'EMC d'autre part.

La méga acquisition d'EMC toujours en ligne de mire

Depuis l'annonce de son intention de mettre la main sur le géant du stockage EMC en octobre dernier, Dell ne cesse de s'activer dans l'optique d'aboutir à un montage financier recevable pour boucler cette gigantesque opération (estimée à 67 milliards de dollars). Objectif du groupe américain : obtenir les 10 milliards de dollars permettant d'atteindre un niveau d'endettement acceptable pour les banques.

Avec cet finalité en ligne de mire, Dell avait d'emblée décidé de mettre en vente certains actifs. Fin mars, il annonçait la reprise de ses activités de services par le groupe NTT pour 3 milliards de dollars. Dans la foulée, on apprenait que Dell mettait en vente Documentum, son activité de gestion de contenu d'entreprise (dixit Bloomberg). Enfin, le constructeur prévoit, également, démettre des obligations spéculatives toujours dans le but de dégager de nouveaux fonds (dixit le Wall Street Journal).

Dell