Brexit : le Gartner anticipe un impact négatif sur le marché IT mondial

Selon les dernières prévisions du Gartner, les dépenses IT mondiales devraient stagner en 2016. Mais cette prédiction ne prend pas en compte la sortie du Royaume-Uni de l'UE, prévient le cabinet.

Le Gartner vient de dévoiler ses dernières prévisions en matière de dépenses IT mondiales pour 2016. Alors que le cabinet évoque un repli de 5,8% pour 2015 (une baisse qu'il explique principalement par un dollar fort), il anticipe désormais une activité "flat" pour cette année. Il a revu très légèrement à la hausse ses prédictions, comparé au trimestre dernier. Il estimait alors que les dépenses devaient baisser de 0,5% en 2016. "Cette correction que nous avons apportée s'explique principalement par les fluctuations des taux de change", explique le cabinet.

Le Brexit pourrait entrainer un petit séisme sur le marché IT mondial

Les prévisions du Gartner prennent-elles en compte les conséquences du Brexit sur l'économie ? Pas pour l'instant. Mais "en cas de retrait du pays de l'Europe, il y aura probablement une érosion de la confiance des entreprises, et des hausses de prix qui auront des conséquence sur les dépenses IT aussi bien au Royaume-Uni, qu'en Europe de l'Ouest et au niveau mondial", indique John-David Lovelock , vice-président des études au Gartner. "A plus long terme, l'incertitude sur les conditions d'emploi rendront, aussi, le Royaume-Uni moins attractif pour les travailleurs étrangers. Le maintien du personnel étranger et un accès plus faible au recrutement de profils qualifiés d'autres pays altèreront les départements IT au Royaume-Uni".

L'impact du Brexit pourrait d'ailleurs se faire ressentir à court terme. Car même si les modalités de sortie du pays reste encore à définir, "le vote en faveur du retrait va affecter rapidement les dépenses IT au Royaume-Uni et en Europe", estime le cabinet américain..

La transformation digitale passe par une transformation des coûts

Mais pour le Gartner, les perspectives sont loin d'être totalement négatives. "2016 marque le début d'un phase ambivalente en termes de budget IT", commente le cabinet. "Les entreprises digitalisent leur activité, et se tournent vers l'Internet des objets, ou des algorithmes. Mais pour financer ces nouvelles initiatives, beaucoup d'entre elles multiplient leurs efforts d'optimisation des coûts." D'après le Gartner, de nombreux arbitrages sont réalisés dans cette optique. "Le SaaS est par exemple privilégié au lieu des licences logicielles, la Voix sur LTE (VoLTE) est préférée à la téléphonie traditionnelle, et les entreprises se tournent vers les assistants digitaux personnels pour remplacer les interactions humaines", égraine le Gartner. L'ensemble de ces choix contribuerait, au final, à simplifier et à accélérer les opérations, et finalement à réduire les coûts.

Et le cabinet de conclure : "c'est précisément cette nouvelle vague d'alternatives à l'IT traditionnel qui contribue à redessiner fondamentalement les politiques d'achat et les montants dépensés."

  Dépenses en 2015 Croissance en 2015 Dépenses en 2016  Croissance en 2016 
Prévisions des dépenses IT en 2016 (en milliards de dollars)
Systèmes de data center 171 213 2.9% 174 578 2.0%
Logiciels 313 948 1.1% 332 207 5.8%
Terminaux 662 295 -4.6% 627 235 -5.3%
Services IT 865 818 -3.4% 897 634 3.7%
Services Télécoms 1 400 049 -9.2% 1 380 782 -1.4%
Total 3 413 324 -5.5% 3 412 436 0.0%

Source : Gartner

A lire aussi :

Gartner