Ben Fried (DSI, Google) : "Nos salariés utilisent les terminaux et la bureautique qu'ils souhaitent"

Bring Your Own Device, systèmes d'information RH, financier... Le DSI de Google aborde en exclusivité pour le JDN les grandes lignes de ses choix technologiques.


Nous avons eu l'occasion de rencontrer Ben Fried à l'occasion de son premier passage en Europe le 6 et 7 juin. En parallèle de son intervention lors d'Atmosphere Paris (événement de Google centré sur les nouveaux usages IT), le DSI nous a accordé un entretien exclusif d'une dizaine de minutes à l'issue d'une rencontre organisée avec quelques journalistes au siège de Google France.



Le rôle de Ben Fried ? Fournir aux utilisateurs internes leurs outils informatiques de travail, logiciels et matériels. "C'est une mission qui est finalement assez proche de celle d'un DSI classique", commente Ben Fried. Seule différence, et pas des moindres : une prise en compte poussée de la consumérisation de l'informatique qui amène le CIO de Google à changer de logique. "Mon rôle n'est plus, comme il y a 10 ans, d'analyser le besoin des utilisateurs et de leur proposer des solutions les plus adaptées possibles à leur problématique. Mais, à l'inverse, il s'agit de pousser les utilisateurs à choisir eux mêmes les outils avec lesquels ils seront les plus à l'aise et les plus productifs", explique-t-il. "C'est une véritable mutation de la relation de travail et du contrat social avec les utilisateurs métiers."

Chromebook, mais aussi Mac, PC Windows, Linux... Les salariés de Google ont ainsi la possibilité de choisir le type de terminal qu'ils souhaitent. C'est aussi le cas des outils bureautiques. Au-delà des Google Apps, il est ainsi possible d'utiliser Microsoft Office, OpenOffice ou Apple iWork. "La répartition géographique de nos implémentations crée des besoins en matière de travail collaboratif qui font que les Google Apps sont utilisées par une large majorité d'utilisateurs", reconnaît Ben Fried.

Le CIO de Google précise : "Fournir un PC personnalisé nous revient moins cher dans la mesure où l'utilisateur prend directement en charge son support technique. Il connaît mieux que quiconque son environnement. Il le fait donc mieux et plus rapidement qu'un help desk ne le ferait. Or, c'est bien le support qui historiquement coûte le plus cher, et non l'achat du PC." Mais, au-delà de cette économie de coûts, c'est bien le surcroît de productivité qu'apporte un environnement informatique personnalisé qui représente l'avantage essentiel du modèle. Un tour de passe-passe qui permet d'ailleurs à Ben Fried de proposer, en permanence, à ses utilisateurs des terminaux, haut de gamme, de dernière génération.

Pour optimiser ses coûts, le DSI de Google privilégie globalement des solutions en mode Cloud, même si dans certains domaines comme la gestion financière il préfère déployer des applications en interne. "Je n'ai pas trouvé de logiciels suffisamment bien adaptés à nos besoins en la matière", explique-t-il.


Cette politique d'économie de coût permet à Ben Fried et ses équipes de "se concentrer sur des projets innovants". Le DSI évoque notamment l'assemblage d'une solution de vidéoconférence, reposant sur des développements internes (avec comme socle Google App Engine). Au total, le groupe a ainsi déployé 600 unités de vidéoconférence. "Nous sommes l'un des plus importants utilisateurs mondiaux de ce type d'équipement. C'est le moyen privilégié pour assurer la communication entre nos implantations à travers le monde, au nombre d'une centaine, réparties sur tous les continents. Le téléphone est optionnel en interne", commente Ben Fried.

Autre exemple de développement spécifique, Google a choisi de se doter d'un système de gestion des ressources humaines maison, notamment en matière de gestion des compétences et des carrières. Raison invoquée : la particularité du groupe en matière de culture d'entreprise et de processus RH.


Les propos de Ben Fried publiés dans cet article sont issus à la fois de notre interview exclusive avec lui, mais également de l'échange qui a précédé cet entretien.

ERP / Projets informatiques