Dépenses IT en 2013 : logiciels, terminaux, services télécoms...

Dépenses IT en 2013 : logiciels, terminaux, services télécoms... Les dépenses informatiques devraient continuer leur croissance en dépit de la crise mondiale. Mais les progressions des différents segments de marché sont loin d'être homogènes.

La majorité des entreprises françaises doivent faire face cette année à la stabilisation de leurs budgets IT, avec une décroissance moyenne attendue de 0,1% selon les derniers chiffres du cabinet PAC. Des chiffres issus de sa dernière enquête "CxO 1500 - Investment Priorities - 2013", pour laquelle près de 140 entreprises ont été interrogées (sur la base d'un échantillon représentatif des sociétés françaises).

"DSI et directions métiers doivent concilier des objectifs de réduction de coûts pour préserver la rentabilité de l'entreprise tout en menant des projets d'innovation comme la transformation digitale", explique Aurore Goncalves, consultante senior chez PAC. "On demande aux DSI de fournir autant de services IT avec moins de moyens ou d'en fournir plus avec autant de moyens".

Le challenge de la réduction des coûts et la course à l'efficacité des opérations IT restent toujours prioritaires en 2013. Et ce surtout pour les entreprises de plus de 1 000 employés. 62% des répondants issus de ces organisation considèrent ainsi ce challenge comme majeur, contre 40% des personnes consultées au sein des entreprises de moins de 1 000 employés. En 2013, 14% des entreprises françaises font état d'un budget IT inférieur à 1 million d'euros, 25% entre 1 et 10 millions, et 31% entre 10 et 100 millions d'euros.

Enfin, les entreprises françaises sont 22% à évoquer un budget informatique de plus de 200 millions d'euros, sachant que 8% ne se prononcent pas. 

1
Les challenges auxquels les DSI sont confrontés. © PAC

Toujours en France, le cabinet Forrester table cette année sur des dépenses informatiques de 70 milliards d'euros, en baisse de 1,1% par rapport à 2012. La répartition des dépenses serait la suivante : ordinateurs et périphériques (6 milliards d'euros), équipements de communication (6 milliards d'euros), logiciels (24 milliards d'euros), services de conseils IT (13 milliards d'euros), externalisation IT (9 milliards d'euros) et services de télécommunications (12 milliards d'euros).

Parmi ces segments de dépenses, rares sont ceux qui devraient rester dans le vert cette année. Ainsi, seules les dépenses en logiciels sortiraient la tête de l'eau avec une légère croissance de 2%, contre une stagnation des dépenses en matière de services de conseils IT. Les autres segments de marché seraient en revanche en baisse : -1% pour les dépenses en ordinateurs et périphériques, -3% pour les dépenses en équipements de communication et l'externalisation IT, et -5% pour les services télécoms.  

1
La prévision des dépenses informatiques en France © Forrester

Le Gartner quant à lui a revu à la baisse sa prévision de croissance des dépenses informatiques mondiales pour 2013. Alors qu'il tablait le trimestre dernier sur une progression de 4,1% des dépenses IT, c'est désormais une croissance de 2% à laquelle s'attend le cabinet d'études. "Cette réduction de 2,1 points de croissance reflète principalement l'impact des récentes fluctuations des taux de change en dollar, la croissance des dépenses IT à taux de change constant étant estimée à 3,5%, en légère baisse par rapport au 1er trimestre", indique le Gartner. Au 1er trimestre, la prévision de croissance des dépenses IT mondiales était de 3,9%.

En volume, Gartner table sur des dépenses informatiques mondiales de 3 723 milliards de dollars dont 695 millions dans les terminaux (+2,8% par rapport à 2012), 143 millions dans les systèmes de centre de données (+2,1%), 304 millions dans les logiciels d'entreprise (+6,4%), 926 millions dans les services IT (+2,2%) et 1 655 milliards de dollars dans les services télécoms (+0,9%).

Par rapport au 1er trimestre 2013, la croissance prévisionnelle sur le segment de marché des terminaux a été sérieusement revue à la baisse de 7,9% à 2,8%. "Le déclin des ventes de PC du 1er trimestre s'est poursuivi au deuxième trimestre, et si de nouveaux terminaux arrivent pour la fin d'année, ils ne devraient pas compenser la faiblesse continue du marché PC traditionnel", a indiqué le Gartner.

1
Evolution de la croissance des dépenses IT dans le monde © Gartner

Projets informatiques / Budgets informatiques

Annonces Google