Le DSI d'Obama jette l'éponge

Vivek Kundra quittera la Maison Blanche pour Harvard, après s'être fait remarquer pour son engagement en matière du Cloud Computing et de cyberdéfense.

Vivek Kundra, premier DSI du gouvernement américain va démissionner, deux ans et demi après avoir été nommé à cette prestigieuse fonction, doté d'un budget de 71 milliards de dollars. La Maison Blanche a indiqué qu'il irait pourvoir un poste à Harvard.

En plus de deux ans à la Maison Blanche, Vivek Kundra aura réformé le système informatique fédéral. Parmi ses projets phares : le déploiement des Google Apps, la numérisation de plus de 4,5 millions de fichiers d'information sur les employés du système scolaire ou encore le renforcement de la cyberdéfense américaine. Il avait également annoncé vouloir réduire le nombre de datacenters sous sa responsabilité, de 2 100 à 800.  

Avant d'occuper ce poste, Vivek Kundra était DSI du District de Columbia, l'Etat de la ville de Washington. Il semble que le poste qu'il va occuper à Harvard soit plutôt celui d'un enseignant chercheur. Le nom de son successeur n'est pas encore connu, ni la date de sa prise de fonction.

Etats-Unis / Projets informatiques