Cloud : près de la moitié des entreprises encore méfiantes

La dernière étude de Capgemini montre que les résistances en matière de cloud sont encore bien vives. La migration vers le cloud concerne davantage les nouvelles applications.

La SSII Capgemini a livré les résultats de son étude Cloud in the Real World: The State of Play Shifts Rapidly pour laquelle elle a été amenée à interroger 460 grandes entreprises dans le monde. Conclusion : inquiétudes et résistances sont encore bien tenaces lorsqu'il s'agit de mettre ses données dans le cloud.

Ainsi, plus de 40% des personnes interrogées citent les craintes relatives à la sécurité comme un obstacle à l'adoption du cloud. Et seulement 56% des sondés se déclarent suffisamment confiants pour stocker des données dans un cloud. Plus d'un tiers (35%) citent également les problèmes de "souveraineté" sur les données, bien que dans le même temps, 40% des entreprises déclarent préférer les solutions de cloud privé hors site et hébergées par un partenaire.

"A l'heure actuelle, la migration vers le cloud est largement réservée aux nouvelles applications, pour 78% d'entre elles, plutôt qu'aux applications plus anciennes de type finances et RH. La migration des anciennes applications vers le cloud peut s'avérer coûteuse et ne pas apporter les avantages recherchés par les entreprises", prévient Capgemini.

Selon la SSII, le cloud n'en demeure pas moins au centre des préoccupations des grandes entreprises, 76% d'entre elles déclarant en effet avoir mis en place une stratégie cloud.

Capgemini