Cyberdéfense : l'Europe simule une cyberattaque

Les 27 pays européens ont participé hier à un vaste exercice de cyberdéfense. Pour la première fois, une telle simulation a impliqué des banques et des entreprises du monde de l'internet.

Un vaste exercice de cyberdéfense a été organisé au niveau européen jeudi, mobilisant des centaines d'experts en cybersécurité, issus des secteurs financier et télécoms. Les 27 pays européens y ont participé, aux côtés des institutions européennes. L'information a été publiée par l'AFP.

Les banques étaient notamment dans la ligne de mire de l'opération orchestrée par la Commission européenne. "C'est la première fois que des banques et des entreprises du monde de l'internet participent à un exercice de cyberattaque au niveau européen", a indiqué Neelie Kroes, commissaire européenne chargée des Nouvelles technologies, en charge de mettre en œuvre l'opération.

L'exercice a duré toute la journée. Reposant sur un jeu de simulations, il a reproduit la configuration de systèmes critiques, et appliqué contre ces derniers une série de cyberattaques. Objectif : tester la capacité des dispositifs et équipes de sécurité à répondre à ces assauts. 30 000 messages ont été communiqués à ces systèmes, visant à générer 1 200 incidents de sécurité pour saturer ces plates-formes à l'aide de malwares. Les résultats de ce vaste test devraient être publiés prochainement par l'Agence européenne chargée de la sécurité des réseaux d'information (Enisa).

Ce n'est pas le premier exercice de cyberdéfense organisé au niveau européen. En novembre 2010, les 22 Etats alors membres de l'Union Européenne avaient déjà participé à une telle simulation, baptisée Cyber Europe 2010. L'Enisa avait déjà été chargée de l'orchestrer. En France, de tels exercices sont aussi mis en place. En juin 2012 par exemple, un test national avait été mis en place par le Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN).

En savoir plus :

Cybercriminalité