Google Apps : désormais un début de SLA

Les applications en ligne de Google ont souffert récemment de plusieurs coupures, dont certaines de plusieurs heures. Google a décidé de réagir face au mécontentement des utilisateurs en s'engageant sur le respect d'une qualité de service ou SLA (Service Level Agreement). L'ensemble des Google Apps Premier edition sont concernées, soit Google Docs, Calendar, Google Site et Gtalk (Gmail est en principe déjà couvert par un SLA). Selon cet accord, Google s'engage à une réparation dès lors que la disponibilité de ses services payants n'atteint pas 99,9%, soit pour des interruptions de plus de 45 minutes par mois calendaire. Sont toutefois exclues du décompte les coupures de moins de 10 minutes et les 12 heures maximum d'interruption annuelle pour maintenance. Pour obtenir réparation, l'utilisateur doit poser réclamation. La légitimité de celle-ci sera évaluée selon les données collectées par les serveurs de Google. Si l'interruption de service entre effectivement dans le cadre du SLA, l'utilisateur n'obtiendra pas une compensation financière mais des journées de service supplémentaires.

Serveurs / Google