Comment faire face aux montées en charge sur le Web Justin Ziegler (Priceminister) : "L'offre de Cloud Computing n'est pas assez mûre"

justin ziegler est directeur technique et co-fondateur de priceminister.
Justin Ziegler est directeur technique et co-fondateur de Priceminister. © Priceminister

Hébergé par Jet Multimédia (SFR), Priceminister, site bâti sur des solutions maison reposant sur Oracle (base de données) et Microsoft (moteur) n'affiche pas de spectaculaire hausse de fréquentation temporaire.

JDNSolutions. Comment faites-vous face aux pics d'activité ?

 

Justin Ziegler. Nous avons en moyenne 1,5 million de visites par jour, un chiffre qui grimpe à 2 millions en juillet ou en janvier pour les soldes. Or, chez certains e-commerçant, la fréquentation peut être multipliée par cinq, voire plus. Notre amplitude saisonnière est donc moins forte qu'ailleurs, sans doute du fait que les soldes sont présentes toute l'année chez Priceminister.

Nous n'avons pas d'à-coup ou de pic violent. Même notre marketing ne les provoque pas : nous ne faisons pas de vente flash par exemple.

Les marchands veulent néanmoins en général actualiser leur catalogue, et la fréquence s'accélère dès octobre. Durant les périodes de plus forte activité, nous poussons quand même l'infrastructure. C'est l'occasion de la tester. Nous ne louons cependant jamais de serveurs supplémentaires. Mais pendant l'été, nous préparons les fortes croissances à venir. Nous augmentons notamment la puissance de nos serveurs et de notre moteur de recherche. L'été dernier, nous avons par exemple augmenté la mémoire vive de notre base de données de 64 à 128 Go.

 

Avez-vous été tenté de recourir à la virtualisation ou à des offres de Cloud Computing pour améliorer la flexibilité et l'optimisation de l'allocation des ressources ?

Nous testons la virtualisation : c'est en phase de test, et envisageable. Ma base de données ne sera jamais virtualisée, mais un serveur applicatif pourquoi pas. Pour l'instant, l'offre Cloud des prestataires n'est pas assez mûre ou réaliste et ne répond pas totalement à mes besoins. En général, leur offre n'allège pas la charge de travail, mais en rajoute m'obligeant à gérer à la fois mes serveurs classiques et ceux loués et virtualisés.
 

Serveurs / Serveur d'applications