Eurovia remet à l'ordre du jour sa planification linéaire

Pour améliorer la qualité de sa gestion de projets, Eurovia Travaux Ferroviaires a opté pour une solution internalisée de planification linéaire. Elle cohabite en bonne intelligence avec MS Project et Primavera.

Pour accroître la qualité de ses réponses aux appels d'offres pour ses projets de partenariats publics-privés, Eurovia Travaux Ferroviaires a revu sa méthodologie projet. Un passage à l'acte qui a eu lieu sous l'impulsion de son nouveau directeur des grands projets.

"Pilotant le suivi des entités Eurovia Travaux Ferroviaires et Européenne de Travaux Ferroviaires, j'ai proposé d'implémenter un outil de planification linaire pour optimiser l'organisation projet", annonce Yves Montaron, directeur des grands projets chez Eurovia Travaux Ferroviaires.

Après avoir fait le constat que les outils de planification projets traditionnels existants au sein d'Eurovia ne pouvaient pas répondre aux nouvelles exigences des cahiers des charges des appels d'offres ferroviaires récents, le directeur des grands projets n'a alors pas hésité à prendre les devants.

"Tilos était jusqu'ici utilisé pour une problématique trop éloignée de son périmètre fonctionnel d'origine" (Yves Montaron - Directeur des grands projets Eurovia Travaux Ferroviaires)

"Pour trouver un outil complémentaire de MS Project et Primavera déjà présents dans l'entreprise, je n'ai pas eu à chercher très loin car à ma grande surprise Eurovia avait déjà mis en place le progiciel Tilos d'Inxéoz mais ne l'exploitait pas de la meilleure façon possible", poursuit Yves Montaron.

"Tilos était jusqu'à présent employé pour répondre à une problématique de gestion d'entreprise trop éloignée de son périmètre fonctionnel d'origine à savoir la planification linéaire", explique le directeur des grands projets d'Eurovia Travaux Ferroviaires

Ayant eu l'opportunité lors de sa précédente expérience professionnelle d'utiliser ce progiciel, ce dernier est parvenu à convaincre la direction générale de réactiver à bon escient le progiciel.

A l'été 2009, Eurovia rentre donc en contact avec Inxéoz pour mettre à plat ses nouveaux objectifs fonctionnels et discuter également de la possibilité de valoriser les anciennes licences logicielles acquises de Tilos afin de les réaffecter à la version 6 de son progiciel.

Une planification financière zéro défaut qui donne satisfaction

Sans avoir eu besoin de mener une phase classique d'appels d'offres, Eurovia Travaux Ferroviaires a alors trouvé en Inxéoz un partenaire ouvert et attentif à ses nouveaux besoins pour mettre en œuvre une solution de planification linéaire performante.

"Tilos permet de paramétrer une base de données spécifique à des fins de planification très détaillée de nos projets tout en permettant d'y intégrer les ressources matérielles, humaines requises et nous a apporté une planification financière très efficace", s'enthousiasme Yves Montaron.

Avant de procéder à l'intégration de Tilos en octobre 2009, Eurovia Travaux Ferroviaires a cependant pris soin de procéder à une phase de formation de ses 3 utilisateurs, effectuée sur deux jours.

Depuis la première utilisation, le progiciel Tilos a apporté une totale satisfaction aux dires de l'entreprise, qui a permis d'apporter un planning linéaire beaucoup plus élaboré et précis qu'auparavant. Si les gains qualitatifs et quantitatifs n'ont pour le moment pas encore été établis, il n'en reste pas moins qu'Eurovia Travaux Ferroviaires a pris soin de ne pas se précipiter.

"Nous avons volontairement souhaité ne pas être trop ambitieux cette fois-ci en se montrant réalistes avant d'étendre l'utilisation de la solution à d'autres projets et d'autres entités", conclut Yves Montaron.

 

Le projet en bref
Source : Eurovia
SolutionTilos (Inxéoz)
Début du projetCourant 2009
Mise en productionOctobre 2009
Coût20 000 euros (prix négocié sur la base des licences précédemment acquises)

Cet article a été modifié le 05 mai 2010.

Projets informatiques / EUROVIA