La qualité logicielle : une préoccupation croissante chez les DSI CMMi et qualité logicielle au cœur de la gestion du patrimoine IT d'Allianz

Au sein d'Allianz, la réflexion sur la qualité logicielle est née de la dimension patrimoniale du système d'information. "Elle a été poussée par trois moteurs : la question de l'investissement IT, celle de la valeur du système d'information et son apport aux métiers, mais aussi le caractère temps réel et critique du SI dans le cadre de nos activités", détaille David Horvat, DSI d'Allianz France.

 

david horvat est dsi d'allianz france.
David Horvat est DSI d'Allianz France. © Antoine Crochet-Damais / JDN

Une étude de la qualité du code des systèmes existants

 

Comme pour la SNCF-DSIT, la DSI d'Allianz débute son projet portant sur la qualité par des projets pilotes. Un chantier plus transverse et structurel est initié ensuite autour de la qualité des processus, en s'appuyant sur le référentiel de bonnes pratiques CMMi.

 

"Nous nous sommes aussi posés la question de la durée de vie des applications, et avons pris conscience que certains de nos systèmes pouvaient être anciens", poursuit David Horvat. Suite à cette réflexion, une étude sur la qualité du code des systèmes existants est lancée. "Nous avons été surpris par le niveau de qualité de certains systèmes en production depuis près de 20 ans", souligne David Horvat.

 

Les méthodes agiles, un catalyseur pour la mesure de la qualité du code

 

Mais comme au sein de la SNCF, l'externalisation IT a également été pour la compagnie d'assurance un autre accélérateur de la mise en place de la démarche qualité au sein de la DSI. "La mise en œuvre des méthodes agiles est également un catalyseur du projet", insiste David Horvat. "Elles impliquent en effet d'étudier le niveau de la qualité du code à chaque itération d'un développement."

 

Les résultats de cette démarche qualité chez Allianz ? "Avec le couple CMMi et mesure de la qualité logicielle, nous tablons à terme sur des gains de productivité  de 15% sur les développements logiciels", estime David Horvat. La mise en applications de la spécification CMMi niveau 2 a déjà permis à Alianz un gain de productivité de 8% sur cette activité. La DSI espère désormais atteindre une performance équivalente en passant à CMMi niveau 3

Projets informatiques / Gestion de projet