Choix logiciels 1 an après : Saint-Gobain a dompté ses systèmes Cobol avec Sterling Commerce

Chaque mois, JDN revient sur les contrats logiciels signés l'année précédente, et fait le bilan des déploiements. Ce mois-ci : Sterling Business Integration Suite mis en place par la division Abrasives de Saint-Gobain pour automatiser ses processus métiers.

Le groupe industriel Saint Gobain est articulé autour de plusieurs activités parmi lesquels Abrasives, sa division spécialisée dans la fabrication d'outils et de disques abrasifs et de lustrage.

Afin de mieux intégrer ses systèmes d'ERP, automatiser ses processus métiers.et améliorer l'efficacité de la gestion de ses flux documentaires EDI et XML, Saint Gobain Abrasives a mis en œuvre début 2010 Sterling Business Integration Suite de Sterling Commerce.


Un projet qui a nécessité de cartographier l'ensemble des systèmes informatiques historiques dont ceux écrits sous langage Cobol. Ce sont d'ailleurs ces derniers, gérés jusqu'alors par une équipe restreinte et spécialisée, qui n'ont pas manqué d'être remis en question après un audit portant sur la qualité des processus métiers internes du groupe.

"Les étapes de conversion, tests et d'analyse de la cartographie des systèmes Cobol se sont avérées plus complexes que prévues" (Dennis Carroll - Saint Gobain Abrasives)

Et dont les conclusions ont abouti au risque grandissant - et jugé inacceptable par Saint Gobain - de ne plus enregistrer correctement les commandes BtoB. Soucieux de conserver un système d'information à l'état de l'art, Saint Gobain Abrasives se lance alors dans son projet d'optimisation de ses processus métiers. Ce qui n'a pas été sans se heurter à certaines difficultés.


"Les étapes de conversion, tests et d'analyse de la cartographie des systèmes Cobol se sont avérées plus complexes que prévues et ont débordé du planning initial", fait savoir Dennis B. Carroll, responsable des systèmes d'information pour la zone Amérique du Nord chez Saint-Gobain Abrasives.

Alors qu'il était prévu de s'étaler sur 5 mois, le projet a en effet nécessité 6 semaines de travail supplémentaire qui n'ont, selon Saint Gobain, pas eu d'impact significatif sur le coût du projet. "Le contrat a été renégocié et au final, la tarification a été proche de celle initialement prévue", précise Dennis B. Carroll.


Aujourd'hui, la satisfaction apparaît au rendez-vous car Saint Gobain Abrasives est désormais en mesure de procéder à la prise en charge des commandes toutes les 10 minutes avec une visibilité en quasi temps réel sur les revenus potentiellement générés.  

 

Méthodologie : JDN Solutions publie chaque semaine une sélection des principaux contrats signés par les DSI françaises avec des éditeurs de logiciels. Publié mensuellement, le présent article a pour but de revenir sur les choix de logiciels que nous avons publiés un an auparavant, et faire le bilan de ces projets. Dans ce cadre, JDN interroge les entreprises utilisatrices, via leurs éditeurs.

Sur les 11 contrats logiciels publiés en mars 2010, nous avons obtenu une réponse positive d'une entreprise utilisatrice qui a bien voulu nous répondre sur l'état d'avancement de leur projet. Les 10 autres n'ont pas répondu pour diverses raisons : certains éditeurs ou DSI n'ont pas répondu (
B. Braun / Itesoft, Manpower / Asterop et 3M / SAP), d'autres n'ont pas souhaité revenir sur le sujet (KLM / Alfresco, Auchan Telecom / Comarch Altum et BMW / Dassault Systèmes), certains n'ont pas répondu dans les délais impartis (Sciences Po / HR Access, Findus / TXT e-solutions et Peugeot / Quark DPS), ou la mise en production n'est pas encore intervenue (CHU de Nantes / Aldata).

Projets informatiques / Intégration