Les SLA des acteurs du cloud pointés du doigt

Une étude du Yankee Group qualifie de médiocre les accords de niveau de service (Service level agreement en anglais) proposés par les fournisseurs de plate-forme de cloud computing. Le cabinet d'études a étudié les offres proposées par 41 acteurs du cloud. Le constat est sans appel. Seuls 54% des répondants disposent d'un SLA digne de ce nom. Pire, seuls 43% des sondés s'engagent à notifier les clients d'un changement dans les termes du contrat, et 9% alertent leurs clients 72 heures avant le lancement d'une opération de maintenance.

Plates formes