Smart City : Montpellier plonge avec IBM dans la ville intelligente

Gestion de l'eau, du trafic routier, des catastrophes naturelles... L'agglomération de Montpellier signe un accord avec le géant IT en vue de développer un programme de ville intelligente.

Montpellier Agglomération fait appel à IBM pour concevoir son programme Cité Intelligente. Un partenariat a été signé avec le géant informatique pour une durée de trois ans. Dans le cadre de ce projet, il est notamment prévu de déployer la technologie IBM Intelligent Operations Center. Une solution d'analyse de données en mode cloud qui permettra à l'agglomération de piloter ses différents réseaux (d'eau et de transport notamment). "Elle offre également la possibilité de partager données et tableaux de bord avec les différents acteurs de la métropole : les universités, ainsi que les organisations partenaires et les prestataires de services dans la région", explique IBM.

Sur la question de l'eau en particulier, le système aura pour but de détecter les fuites potentielles ou des problèmes dans le réseau d'assainissement. Côté gestion des transports, IBM Intelligent Operations for Transportation sera mis en place pour surveiller le trafic routier et appliquer des algorithmes d'analyse prédictive, identifier de potentiel incident, mais aussi fournir des services de géolocalisation aux habitants - pour trouver une borne Vélomagg de vélos en libre-service ou calculer d'itinéraire en fonction du trafic et du moyen de déplacement par exemple. 

Mieux gérer les catastrophes naturelles

Toujours sur le plan du trafic routier, IBM Intelligent Operation Center sera là aussi pour alerter les élus en cas d'accident. Mais il permettra plus globalement de "gérer tout événement prévu et imprévu telle qu'une manifestation sportive majeure ou une catastrophe naturelle", note IBM. En ligne de mire : anticiper et déterminer rapidement les actions publiques à mettre en place.

Pour ce projet, Montpellier Agglomération avance certains objectifs chiffrés : réduire la pollution de 20% d'ici 2020 et la congestion du trafic d'environ 10% (en redirigeant vers des itinéraires et des moyens de transport alternatifs), ou encore passer de plus de 60% de voitures particulières en 2000 à moins de 50% à l'horizon 2020. Enfin, cette initiative vise à réduire de 20% le montant des dommages liés aux inondations grâce à un meilleur dispositif d'alerte.

IBM / GEANT