Internet des objets : la révolution technologique en marche Bluetooth Low Energy va-t-il faire oublier le NFC ?

Pour les objets dont l'utilisation est de type sans contact, les industriels ont tout un éventail de standards à leur disposition pour faire communiquer leurs produits. Il existe des tags RFID passifs. Mais aussi de simples étiquettes dont le prix de revient n'est que de quelques dizaines de centimes et qui se contentent d'envoyer un identifiant lorsqu'un lecteur actif les alimente. Certaines sont plus intelligentes, et embarquent un processeur, comme les cartes de transport type Navigo.

D'autres puces RFID sont dites actives. Elles disposent d'une alimentation qui leur permet d'envoyer une donnée à intervalle régulier. Cela peut être une position GPS, la température d'un container, etc. Une série de normes ISO vient normaliser format (ISO 11784) et échanges (ISO 11785). Les cartes bancaires ont un standard qui leur est propre, l'ISO 7816.

Les puces NFC offrent une portée de quelques centimètres

la technologie d'estimote permet de localiser n'importe quel objet via son
La technologie d'Estimote permet de localiser n'importe quel objet via son smartphone, après lui avoir apposé un sticker. © Estimote

Depuis, son apparues les puces NFC. Extension de la norme ISO 14443 relative aux cartes de proximité, leur portée n'est que de quelques centimètres.

En 2012, 150 millions de smartphones et tablettes étaient déjà équipées d'une puce NFC, essentiellement des terminaux Android puisqu'Apple a préféré opter pour la technologie Bluetooth Low Energy (BLE) qui équipe ses smartphones depuis l'iPhone 4S. 

Bluetooh Low Energy : consommation électrique divisée par 10

Parfois appelé Bluetooth Smart, BLE a été intégré à la norme Bluetooth depuis sa version 4.0. Il s'agit d'une solution de transmission de données dont la consommation électrique a été très largement revue à la baisse, pour une portée similaire à celle du Bluetooth. Le débit est réduit à 1 Mbit/s, mais la consommation électrique est divisée par 10.

De multiples spécifications ont été émises pour simplifier sa mise en œuvre par les industriels. BLE fait désormais l'objet de profils dédiés au secteur de la santé, du sport, mais aussi ciblant les détecteurs de présence. C'est cette dernière application de Bluetooth Low Energy qui a séduit Apple pour ses iBeacon. La consommation extrêmement faible en mode attente permet d'envisager des boitiers autonomes, pouvant fonctionner des mois, sans remplacement de batterie.

Big Data / Bluetooth