Cloud privé, public ou hybride : HP veut aider les DSI à arbitrer

Faire le point sur les applications d'un système d'information à moderniser en fonction des objectifs métier et des opportunités du Cloud. Tel est l'objectif de HP Entreprise Services.

Aussi bien dans les grandes entreprises que dans les administrations, les systèmes d'informations existants sont-ils adaptés aux nouveaux enjeux des DSI ? Peuvent-ils s'inscrire dans des stratégies de Clouds, qu'ils soient privés, publics ou hybrides ? Sont-ils conçus pour prendre en compte les terminaux mobiles de type smartphone et tablette, et des accès multi-canal avec les problématiques de sécurité que cela implique ? Ce sont les questions que pose HP à ses grands clients en lançant une nouvelle série d'offres de services centrées sur la transformation des applications.

"En moyenne, nous constatons que 55% des applications en production ont entre 5 et 10 ans d'âge. Ces systèmes ne savent donc pas ce qu'est le Cloud et les terminaux mobiles de nouvelle génération", commente Philippe Roux, responsable marketing Solutions d'Entreprise chez HP Entreprise Business. "Partant de là, nous constatons que les DSI mettent certes en place un gestion du cycle des applications, autour des trois étapes : conception, développement, mise en production. Mais, il manque à ce cycle une dernière étape : celle du décommissionnement des applications. D'où des couches applicatives qui s'amoncellent et se sédimentent pour donner une mer morte."


hp sylvain falligand
Sylvain Faligand est directeur Applications Services France au sein de HP Entreprise Services. © HP

A ce constat, HP a décidé de répondre par quatre nouvelles offres de services. La première, Application Portfolio Management & Application Rationalization Services a pour but d'aider les DSI à analyser leur patrimoine applicatif. "A travers une démarche outillée, nous proposons une cartographie des applications prenant en compte les objectifs métier et les processus pour cerner quelle application doit être remplacée, modernisée, décommissionnée...", détaille Sylvain Faligand, directeur Applications Services France chez HP Entreprise Services.

Deuxième offre, Application Transformation to Cloud repose également sur un outil maison spécifique pour cerner les applications qui pourraient bénéficier du Cloud Computing. Dans cette optique, HP a défini 32 critères de choix, couvrant aussi bien des aspects juridiques et techniques : réglementations juridiques, niveau de SLA, sécurité, puissance machine nécessaire... Du Cloud privé au Cloud public en passant par les environnements hybrides, l'objectif est également d'arbitrer entre les différentes configurations de Cloud possibles. 


Certains clients utilisent déjà ces prestations. C'est le cas du gouvernement Flamand qui a recours à Application Portfolio Management & Application Rationalization Services dans le cadre d'un projet de dématérialisation des données publiques. Un chantier de transformation qui pour but de rationaliser et standardiser les architectures de données autour d'une couche SOA (architecture orientée services), pour en faciliter l'accès. "Nous ciblons typiquement les groupes des secteurs des télécoms, de la banque-assurance, et de l'automobile, dont les applications sont souvent complexes et basées sur des grands systèmes, et qui souhaitent moderniser cet existant pour intégrer de nouveaux terminaux, ou se donner les moyens d'être plus agile lors du lancement de nouvelles offres", commente-t-on chez HP.


Egalement lancée aujourd'hui, Application Transformation Services for Client Computing vise à réaliser le même travail d'analyse, mais sur la couche applicative du poste de travail. En ligne mire : envisager par exemple le basculement vers une solution de virtualisation des postes. Enfin, Application Security Center 9.0 est centrée sur la gestion des menaces et des vulnérabiltés.


Parallèlement à ces annonces, HP en a profité pour lancer deux solutions pour répondre aux problématiques de Cloud privé des grands groupes. HP Cloud Service Automation est dessinée pour mettre en place un système d'administration de plates-formes de Cloud (privées, publiques ou hybrides), combinant fonctions de provisionning de machines virtuelles, de monitoring de la qualité de service... avec une solution de portail pour accueillir les demandes clientes et gérer les contrat. La seconde solution ? "Nous commercialisons également une offre pour déployer la messagerie Exchange en interne sur un socle Cloud. Cette offre s'inscrit dans le cadre des migrations vers Exchange 2010", complète Sylvain Faligand.

Cloud public / HP