Violation de brevets Oracle : la justice rejette la demande de réexamen de Google

Dans le cadre de l'affaire de violation de propriété intellectuelle l'opposant à Oracle, Google avait demandé à la justice de réétudier la validité des brevets brandi par l'éditeur. Sa demande a été rejetée.

C'est en août dernier qu'Oracle a attaqué Google en justice pour violation de brevets Java dans le système d'exploitation Google Android. Selon l'éditeur d'ERP, au moins huit fichiers du système d'exploitation mobile de Google seraient basés directement sur du code sources lui appartement. Mais Google aurait également trouvé son inspiration dans plusieurs centaines de fichiers Java appartenant à Oracle.

La semaine dernière, Google a demandé à la justice américaine de reconsidérer la validité des brevets brandis par Oracle. Le juge en charge de l'affaire vient de rejeter la demande, notamment suite à une lettre communiquée par l'éditeur d'ERP pour soutenir sa position. Le document y passe en revue 51 packages d'API Java contenant des fichiers sous copyright Oracle. Sur cette base, le groupe liste 14 points de violation de copyright associés aux APIs Java dans le code d'Android.
 

Google / Android