5 000 emplois menacés chez Nokia suite à l'accord avec Microsoft

Selon une source syndicale relayée par Reuters, l'alliance signée par Nokia avec Microsoft pourrait engendrer une suppression massive d'emplois chez le constructeur de téléphones.

La décision de Nokia de faire de Microsoft Windows Phone 7 l'OS de ses prochains modèles de smartphone (lire l'article du 11/02/2011 : Smartphones : Nokia appelle Microsoft à la rescousse) pourrait engendrer la suppression de 5000 postes en recherche et développement au sein du groupe finlandais. C'est ce qu'a annoncé à la agence Reuters Antti Rinne, président du syndicat Ammattiliitto, en évoquant le pire des scénarios.

Selon le responsable syndical, 1 500 de ces emplois menacés concerneraient des sous-traitants du constructeur. Antti Rinne évoque le chiffre de 100 000 euros d'indemnités que pourrait recevoir chaque salarié licencié en Finlande.

Alliance