La Justice annule le plan de départs volontaires d'Altran

Le magistrat en charge des référés du Tribunal de Grande Instance de Toulouse vient de suspendre le plan de départs volontaires annoncé par Altran en juin dernier. Les termes initiaux de ce plan prévoyaient le départ de 500 collaborateurs travaillant dans le domaine du conseil dans le secteur automobile. Il aurait été retoqué en raison de l'absence de mesures de reclassement interne et de l'embauche en parallèle de 300 nouveaux collaborateurs.

Annonces Google