Les salariés d'Atos "trop bien notés" selon la direction

Dans un enregistrement diffusé par Rue89, le directeur général France d'Atos s'étonne que 97% des employés atteignent leur objectif. Les vieux démons des quotas de notation ressurgissent.

"On a une répartition statistique qui est surprenante puisqu'au total, les personnes qui ont atteint ou dépassé leurs objectifs sur l'année 2011 représentent 97% de notre effectif." Le constat vient de Laurent Kocher, directeur général France chez Atos. Il a été prononcé lors d'une conférence téléphonique avec les managers de la SSII en juin dernier, dont l'enregistrement est aujourd'hui diffusé sur Rue89. Sur cet enregistrement, le dirigeant estime que "Statistiquement, dans une organisation de grande taille, on doit pouvoir constater 20% de salariés qui n'ont pas forcément atteint leurs objectifs".

Dans le cas où un employé serait évalué comme n'ayant pas atteint ses objectifs, Laurent Kocher prône un entretien de "pré-évaluation" qui aura valeur d'alerte. Ensuite, parmi les scénarios possibles évoqués figure l'aide pour "retrouver une position sur le marché mais qui ne soit plus dans le cadre de la maison Atos". En clair : une mise à la porte. Plusieurs salariés ont déjà été convoqués pour un entretien individuel de mi-année où ont d'ailleurs été fixés de nouveaux objectifs.

Dans l'enregistrement, le terme de quota de notation n'est jamais mentionné. La pratique a par ailleurs déjà été condamnée. Atos a également démenti que cette proportion d'un salarié sur cinq ait été "assignée comme un objectif." En outre, selon le DRH d'Atos Jean-Michel Estrade, Laurent Kocher n'a pas eu le temps de bien exprimer sa pensée lors cette intervention de quelques minutes.

SSII / Atos