Cette agence sait comment dénicher un développeur introuvable

ES Numérique et Ametix : cabinet de recrutement de développeurs Ametix revendique la meilleure base de développeurs de France. Rappelons que ce groupe digital n'est autre que l'organisateur du Concours du Meilleur Dev de France.

Vous peinez à recruter des développeurs, des experts iOS et Android, des spécialistes PHP de Symfony2, voire des profils expérimentés en NodeJS et AngularJS ? Le groupe ES Numérique, via notamment sa filiale Ametix, pourrait bien être le prestataire qu'il vous faut. Le secret de cette société parisienne ? Se positionnant à la fois comme un cabinet de recrutement et une agence digitale, ES Numérique a développé un réseau qui lui permettrait aujourd'hui de bénéficier d'une des meilleures bases de profils de la place parisienne en matière de développeurs. "Si ce n'est la meilleure", affirme Stéphane Boukris, co-fondateur du groupe.

Rappelons que c'est ES Numérique qui organise le Concours du Meilleur Dev de France en partenariat avec l'Ecole 42 de Xavier Niel. Un événement, dont le JDN est partenaire, et dont la deuxième édition a regroupé 500 développeurs en mai dernier. 

Des développeurs considérés comment des Rock Stars

2092593 le meilleur dev de france remportera une enveloppe de 10 000 euros
Stéphane Boukris est co-fondateur d'ES Numérique. La société utilise des techniques analytics pour exploiter au mieux sa base de développeurs, et pour tenter de prévoir l'évolution de la demande en matière de développement. © ES Numérique

Pour séduire les talents, ES Numérique et son entité centrée sur les métiers du web Ametix ont choisi une approche originale. "Comme ce qui se fait déjà aux Etats-Unis, nous considérons les développeurs comme des stars en leur proposant un suivi personnalisé de leur carrière. Nous négocions même leur salaire pour eux en fonction de leurs prétentions. A la manière d'un agent d'artiste ! Cela leur permet de se concentrer sur leur expertise. Chacun son job", explique Stéphane Boukris. Objectif : suivre le développeur tout au long de sa carrière, lui donner aussi des conseils d'évolution, de nouvelles technologies à maitriser...

En proposant cette prestation de coaching et d'accompagnement aux développeurs, à titre gratuit, ES Numérique a pu se constituer une base de 15 000 profils, dont 80% de développeurs. Le groupe de Stéphane Boukris n'a pas hésité non plus à réaliser des annonces choc pour bien montrer son ambition. Lors de l'ouverture de l'Ecole 42 en 2013, la société parisienne a par exemple indiqué son intention d'embaucher ses 1000 premiers jeunes diplômés - qui sortiront l'année prochaine.

Un vivier de développeurs pour les start-up en phase d'amorçage

Mais ce n'est pas tout. Car pour se donner les moyens de son ambition, ES Numérique n'a pas hésité à remettre profondément en cause le positionnement d'un cabinet de recrutement classique. "Certains de nos consultants à l'issue d'une mission ont la possibilité d'être recrutés en interne par le client", confie Stéphane Boukris. Là, l'approche crée la rupture avec la logique d'une SSII. En ligne de mire : laisser l'entreprise cliente comme le développeur libre de leurs décisions de mettre en place d'autres modalités de collaboration, jusqu'au recrutement. Une approche qui se révèle des plus intéressantes côté client pour tester un potentiel nouveau salarié, ou initier un projet de développement dont la pérennité n'est pas avéré, mais pour lequel une embauche pourrait être envisagée, par la suite. 

ES Numérique a ses entrées auprès des fonds d'investissement de la place de Paris

Parmi ses clients, ES Numérique affiche notamment plusieurs références dans la finance (Société Générale, Crédit Agricole, BNP Paribas, Axa), mais aussi dans les médias (France Télévisions, TF1, Prisma Media), ou dans les télécoms (Orange). De nombreux e-commerçants de renom en font également partie. Nous avons d'ailleurs pu le constater à l'occasion du Prix Ivy du jeune dirigeant technologique 2014 : Meryl Job, l'une des trois finaliste (fondatrice de Videdressing.com) a fait appel au service d' ES Numérique, et notamment de sa filiale Ametix, pour se lancer.

Mais ES Numérique a réussi aussi car ses dirigeants sont bien introduits auprès des fonds d'investissement de la place de Paris. "Dans la foulée des levées de fonds, ils nous mettent en contact avec les start-up qu'ils soutiennent, pour lesquelles nous mettons en place des équipes de développement et recrutons les CTO. Une étape qui doit en effet être rapide, pour permettre le passage dans les délais d'un proof of concept à un service en production", confie pour finir Stéphane Boukris.

 A lire aussi

Autour du même sujet