Hackathon : les clés pour comprendre un phénomène qui prend de l'ampleur

Hackathon Qu'est-ce qu'un Hackathon ? Pourquoi, et qui cela intéresse ? Zoom sur un moyen rapide d'innover, et une pratique en plein boom.

Hackathon : qu'est-ce que c'est ?

Contraction de "hack" et "marathon", un hackathon est un événement lors duquel des équipes (composées de développeurs, mais aussi parfois de designers et de chefs de projet) doivent développer un projet informatique, en général un logiciel ou une application. Elles doivent le faire sur une période limitée, et généralement courte (une journée, une nuit, un week-end).

Le but est donc de coder rapidement quelque chose de malin (d'où le "hack"). Il s'agit aussi de développer de manière intensive, sans s'arrêter (d'où le marathon). C'est aussi souvent une compétition festive à l'issue de laquelle un jury choisit et récompense des gagnants.

facebook culture
Au siège de Facebook, un mur décoré à la gloire du hack... © Facebook, "our culture"

Qui cela intéresse ?

Les développeurs y voient un moyen de se tester, sous pression, dans un contexte d'émulation mais aussi de camaraderie. Mais, outre la gloire et la reconnaissance des pairs, il peut aussi y avoir d'autres récompenses motivantes : de l'argent, des rencontres avec des fonds d'investissement, une place dans un incubateur...

Les investisseurs peuvent donc aussi trouver leur intérêt dans ces événements en y repérant des bonnes idées, des talents ou en y dénichant le prochain projet qu'ils vont soutenir. Les entreprises peuvent de leur côté y rencontrer leurs futurs employés. Organiser des hackathons peut aussi stimuler leur R&D.

Les plus grands noms de la Silicon Valley organisent des Hackathons, souvent en interne, mais pas seulement. Il n'y a d'ailleurs pas que les entreprises du secteur informatique qui peuvent être concernées. En France, de nombreux grands groupes en ont aussi organisé, comme Orange ou la SNCF. L'école 42 en a aussi accueilli plusieurs, de la Société Générale, Pernod Ricard, ou Axa.

Pourquoi c'est devenu populaire ?

Le principe et la philosophie des hackathons existent sans doute depuis l'essor de la micro-informatique, intimement liée aux hackers. Le terme serait apparu en juin 1999, lors d'un événement organisé par des développeurs d'OpenBSD (qui continuent d'ailleurs à organiser régulièrement de tels hackathons). Ou lors d'un événement JavaOne de ce même mois de juin 1999, lorsqu'un défi de ce nom avait été lancé à l'assistance pour écrire un programme en Java pour le nouveau Palm.

Les hackathons ont vu leur popularité croître dans les années 2000, alors que l'informatique et internet prenaient une place grandissante dans nos quotidiens. L'engouement a sans doute aussi été possible grâce à des développements rendus plus faciles, avec des outils plus accessibles, et un web sur lequel on peut désormais vite trouver du code efficace à copier-coller. Les développements très rapides réalisés lors des Hackathons correspondent aussi bien au rythme "agile" plébiscité aujourd'hui.

Le like ou le flux d'activité sont nés lors des hackathons que Facebook organise régulièrement

Quels sont les Hackathons célèbres ?

La liste est longue. Ceux de Facebook figurent sans doute parmi les plus connus. Le réseau social en organise très régulièrement pour ses employés. Ils font même une apparition dans le film à succès The Social Network. Une règle est imposée aux participants : ils ne doivent pas travailler sur ce qui les occupe chez Facebook le reste du temps.

Plusieurs fonctionnalités phare du réseau social, comme le like ou la Timeline sont nées lors de hackathons. Ce n'est pas surprenant. Facebook est bien connu pour valoriser la culture du hacking, et le terme "hack" est affiché un peu partout dans ses locaux californiens.

C'est loin d'être le seul ténor à organiser des hackathons. Avant lui, Yahoo! organisait en interne ses "hackdays" depuis 2005. Google ou LinkedIn en organisent aussi souvent pour leurs employés. Les hackathons qui se tiennent lors des événements Disrupt sont aussi connus (GroupMe est né lors d'un de ces hackathons avant d'être racheté par Skype). La liste est longue, car la pratique est courante dans la Silicon Valley et les entreprises du secteur informatique. Récemment le hackathon de Salesforce organisé lors de son événement Dreamforce a fait parler de lui, à la fois parce que la récompenses était inégalée (1 million de dollars) mais aussi parce que le gagnant a fait polémique.

FourSquare a aussi mis sur pied ses "Global Hackathons" qui ont pu réunir des centaines de développeurs répartis dans plusieurs villes en même temps. Le spécialiste BeMyApp organise aussi très régulièrement des hackathons, dans le monde entier. Mais aujourd'hui, le phénomène a pris beaucoup d'ampleur : il y a des hackathons organisés autour de l'open data par la capitale des Etats-Unis, pour des femmes, ou bien pour résoudre les problèmes de l'eau dans le monde ou encore en l'honneur des vétérans américains...

Innovation / Facebook