Les salaires IT de la Silicon Valley s'envolent

L'écart atteint désormais 20% entre les salaires des ingénieurs informatiques aux Etats-Unis et ceux de la région mythique californienne. Certains juniors dépassent les 150 000 dollars annuels.

En 2010, dans le domaine informatique, les salaires de la Silicon Valley ont été en moyenne les plus élevés des Etats-Unis. Ils ont aussi bénéficié d'une croissance bien plus forte que dans le reste du pays. Ce sont les deux conclusions saillantes de l'étude annuelle de Dice, un jobboard spécialisé dans les nouvelles technologies.

"Les start-ups dans des domaines comme les applications mobiles connaissent un spectaculaire essor", souligne l'étude de Dice. Cela alimente la concurrence pour embaucher les meilleurs profils, ce qui, mécaniquement, entraîne aussi une hausse des salaires moyens.

Selon cette enquête annuelle, la moyenne des salaires IT de la Silicon Valley a augmenté de près de 3% en 2010, pour atteindre près de 100 000 dollars annuels (99 028  exactement). A l'échelle nationale, l'augmentation a été de moins de 1% et le salaire moyen est 20% moins élevé. Cette différence n'est pas nouvelle : cela fait six ans que les salaires sont, en moyenne dans le secteur informatique, plus intéressants dans la Silicon Valley qu'ailleurs aux Etats-Unis.

Compétences Java, Oracle ou en sécurité très rémunératrices

Dice indique que la plus grande demande d'embauches a concerné les programmeurs Java, les experts en base de données Oracle et les spécialistes en sécurité réseau. " Dans la Silicon Valley, un programmeur Java pointu peut gagner 107 000 dollars contre 91 000 dollars ailleurs aux Etats-Unis. Et les meilleurs ingénieurs peuvent encore coûter plus ", explique Tom Silver, vice-président de Dice.

"Un ingénieur avec seulement quelques années d'expérience peut ainsi empocher 150 000 dollars par an", a ajouté au Wall Street Journal Ali Behnam, fondateur de Partners Riviera, un cabinet de recrutement au service des start-ups californiennes.

Ces statistiques peuvent paraître enviables. Pourtant, 40% des salariés IT de la Silicon Valley ayant répondu à cette enquête de Dice estime pouvoir trouver un meilleur salaire. Et si leur taux de satisfaction au travail était plus élevé que l'an dernier, à peu près la moitié des répondants étaient neutres ou insatisfaits de leur rémunération.

Etats-Unis / Salaire informatique